Au cours de l’Année des jeunes et nouveaux travailleurs qui s’est déroulée en 2013, le SCFP a été attentif aux idées et aux priorités des jeunes travailleurs. Partout au pays et à toutes les instances du syndicat, les jeunes travailleurs ont fait part de leurs suggestions et expliqué la réalité sociale, économique et politique à laquelle ils sont confrontés.Les échanges ont aussi aidé les jeunes travailleurs à mieux connaître leur syndicat et à s’y identifier davantage. 

Au cours d’une session de stratégie de trois jours, plus de 50 jeunes membres du SCFP ont déterminé leurs grandes priorités d’action : intégrer le mentorat aux activités quotidiennes du SCFP, accroître l’engagement et l’orientation des nouveaux membres, créer des liens avec les jeunes avant qu’ils intègrent le marché du travail et continuer à refléter la pleine diversité des effectifs du SCFP dans l’ensemble du syndicat. Une motion adoptée par le Conseil exécutif national permettra de donner suite à de nombreux enjeux clés soulevés lors de la session de stratégie. Parmi les activités régionales entreprises, un sondage du SCFP-Québec a révélé que les jeunes Québécois ont une haute opinion des syndicats et du rôle qu’ils jouent pour défendre les droits des travailleurs. Les jeunes comprennent que les syndicats ont amélioré la vie des travailleurs et savent qu’il reste du travail à faire en matière de discrimination, de sécurité à la retraite, de conciliation travail-famille et d’intimidation de la part des employeurs.

Au Manitoba, le SCFP a aidé les comités des droits de la personne et des jeunes travailleurs à financer le Manuel des moins de 18 ans produit par l’Association des droits et libertés du Manitoba. Ce guide juridique explique aux jeunes les droits de la personne et les droits en matière d’emploi dont ils bénéficient.

Les efforts du SCFP destinés aux jeunes travailleurs vont de pair avec le projet Ensemble pour un monde plus juste, qui vise à faire participer les membres aux diverses activités du syndicat.