Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Un membre du SCFP a perdu la vie au travail lors d’un tragique accident survenu quand l’autobus qu’il conduisait est entré en collision avec un autre véhicule près de l’aéroport de Montréal. Un passager qui prenait place dans l’autre véhicule a aussi perdu la vie et 12 personnes ont subi des blessures.

Sylvain Ferland, employé de la Société de transport de Montréal (STM) depuis 23 ans et membre de la section locale 1983 du SCFP, conduisait l’autobus 196 de la STM lorsque l’accident s’est produit, au coin de la 55e avenue et de l’avenue Lindsay, à Dorval. L’autobus s’est renversé sur le côté et M. Ferland est resté coincé dessous.

Paul Moist, président national du SCFP, a exprimé sa tristesse et ses condoléances à la famille.

« Au nom des membres du SCFP de tout le pays, j’offre nos sincères condoléances à la famille et aux amis de Sylvain, ainsi qu’à ses collègues de la section locale 1983 », a déclaré M. Moist.

« C’est un moment difficile. Aucun travailleur ou travailleuse ne devrait perdre la vie pour la gagner.  Nos pensées accompagnent tous ceux et celles qui ont été touchés par cette tragédie. »

Charles Fleury, secrétaire-trésorier national du SCFP, a aussi présenté ses condoléances.

« J’ai communiqué avec le président de la section locale, Denis Vaillancourt, après avoir appris la nouvelle, a précisé Charles Fleury.  Nous sommes solidaires à cent pour cent de la section locale en cette tragique période. En tant que membres du SCFP, nous devons soutenir nos consœurs et confrères qui pleurent la perte de leur collègue et ami. »

La femme et la sœur de Sylvain Ferland sont aussi chauffeuses pour le transport en commun à la STM.

La cause exacte de l’accident n’est pas encore claire. Le SCFP suivra l’enquête de près.