Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le 6 mars, des centaines de membres du SCFP se sont joints à d’autres syndiqués et militants à Victoria, en Colombie-Britannique, pour manifester devant l’Assemblée législative de la province. Ils réclament le maintien du droit de négociation collective et s’opposent au projet de loi 22 du gouvernement libéral de la Colombie-Britannique.

Barry O’Neill, président du SCFP C.-B., s’est adressé à la foule, estimée à plus de 10 000 personnes, et a affirmé que des membres du SCFP aux quatre coins de la province organisaient des rassemblements communautaires locaux pour manifester leur solidarité.

« Si nous n’empêchons pas ce gouvernement d’abroger nos droits, il n’en restera plus pour nos enfants ou nos petits-enfants, a déclaré M. O’Neill. Christy Clark et Kevin Falcon doivent comprendre qu’ils ne peuvent plus continuer de semer la division au sein de la population. Ils doivent travailler avec nous, les travailleurs, plutôt que contre nous. »

Cette manifestation de masse a été provoquée par le dépôt du projet de loi 22 par le gouvernement libéral de la Colombie-Britannique et son refus d’acquiescer à une demande de médiation pour tenter de mettre fin au litige opposant la BC Teachers’ Federation (BCTF) à la BC Public Schools Employers Association (BCPSEA).

Le 5 mars, la BCTF a lancé trois jours de grève après avoir conclu une entente avec la BCPSEA, grâce à l’intervention de la commission des relations du travail, pour interdire les lignes de piquetage autour des écoles durant la grève. L’entente, que la BCTF a demandé au SCFP de respecter, oblige les membres du SCFP du secteur de l’enseignement de la maternelle à la 12e année à se présenter au travail comme prévu.

« Les membres du SCFP en Colombie-Britannique, surtout ceux œuvrant en enseignement de la maternelle à la 12e année, méritent des remerciements particuliers aujourd’hui, a ajouté M. O’Neill après le rassemblement. C’est une question très épineuse et bon nombre de membres ont de la difficulté à avaler la pilule. Je les remercie tous du fond du cœur pour avoir répondu à l’appel à l’aide lancé par nos collègues de la BCTF.

Je tiens aussi à souligner les efforts de sections locales du SCFP partout dans la province et dans tous les secteurs. Elles ont organisé des rassemblements et des manifestations en l’espace de quelques jours seulement. Encore une fois, nous pouvons tous être fiers de la réponse de notre syndicat au gouvernement. »

Mercredi, M. O’Neill a pris la parole devant des foules massées à Langley et à Vancouver.
Aux quatre coins de la province, des membres du SCFP ont assisté à des rassemblements et des manifestations pour faire valoir leur opposition au projet de loi 22 et leur appui au droit de négociation collective. Des sections locales du SCFP dans plus de 20 collectivités ont organisé des rassemblements mardi et mercredi.

  • Pour consulter une liste détaillée des rassemblements du SCFP, cliquez ici.
  • Pour visionner des photos prises lors de rassemblements et de manifestations aux quatre coins de la province, cliquez ici.