Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.


Plus de 70 délégués syndicaux expérimentés et néophytes ont pris part au premier Congrès des délégués syndicaux de l’île de Vancouver le weekend dernier. Une activité d’accueil a lancé l’événement le 30 septembre, en présence de Barry O’Neill, président du SCFP-C.-B., et du conférencier Murray Langdon, ancien président de sa section locale à CHEK 6. Louise Oetting, présidente du Conseil du district de l’île de Vancouver, a présenté le comité de planification et lu l’ordre du jour.

M. O’Neill a parlé du travail qu’accomplissent les membres du SCFP à travers la Colombie-Britannique afin d’assurer la durabilité de nos collectivités. Il a mentionné la campagne du « tournant du dix pour cent » que lancera prochainement le SCFP-C.-B. Celle-ci encourage les membres à générer de nouveaux revenus pour faire la différence : « C’est en travaillant qu’on crée des communautés durables. Et à ce chapitre, j’ai confiance en vous plus qu’en quiconque. Les délégués sont le cœur et le ventre de notre syndicat. »
 
L’élément leadership du rôle du délégué syndical

Le conférencier Murray Langdon a partagé son expérience à titre de président d’un syndicat des diffuseurs en Alberta. Il s’est attardé sur l’élément leadership du rôle du délégué syndical.

Son syndicat comptait 70 membres, dont le tiers étaient des délégués. Il a invité son auditoire à examiner sa structure et s’interroger si tous les groupes qu’ils représentent étaient effectivement représentés. Il a déclaré que les syndicats ne se limitent pas à demander plus d’argent et qu’appartenir à un syndicat, c’est faire partie d’une communauté.

Formation des délégués

Greg Burkitt, représentant à la formation, a expliqué la série de cours pour délégués syndicaux, le nouveau programme de formation du SCFP. Celle-ci comporte un cours d’introduction qui remplace Délégué(e) efficace-atelier de base, ainsi que des modules portant sur des sujets précis qui remplacent le cours Délégué(e) efficace-atelier avancé. Un « passeport » permettra aux délégués de garder le fil des cours qu’ils réussissent.

La fin de semaine de congrès proposait quatre cours sur deux jours : Le dossier du grief, S’allier à l’équité, Monter son dossier et Résoudre les griefs.

Une séance interactive s’est tenue avec l’arbitre Mark Brown qui a partagé plusieurs cas dont les participants devaient deviner l’issue. Debbie Cameron du Conseil du travail de la C.-B. a présenté un survol du chapitre 12 du Code du travail de la C.-B. et de la démarche de médiation.

Les délégués ont partagé leurs campagnes d’action collective locales. Ils se sont dotés d’un plan pour intéresser les membres et agir collectivement afin de résoudre divers enjeux allant d’un directeur intimidant à l’aide à un employé congédié avec cancer en phase terminale.

Des salutations du SCFP national

On a lu aux participants les salutations, remerciements et meilleurs vœux qu’ont envoyés le président national du SCFP, Paul Moist, et son secrétaire-trésorier, Claude Généreux. Ceux-ci ont souligné que 2010 est l’Année des délégués syndicaux au SCFP.

« Le travail des délégués est essentiel à la défense de nos membres en milieu de travail, à la table de négociations et dans l’arène publique », a écrit M. Moist.

« 2010 étant l’année des délégués syndicaux, votre congrès est primordial pour s’assurer que certains délégués soient non seulement reconnus, mais capables d’apprendre et d’échanger avec d’autres militants », a souligné M. Généreux.