Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Saskatchewan, échec des discussions en santé

Les discussions de conciliation menées au nom de 25 000 travailleurs de la santé de la province ont pris fin mercredi lorsque le gouvernement de la Saskatchewan et l’Association des organisations de santé de la Saskatchewan (SAHO) ont, présenté une offre « à prendre ou à laisser » au conciliateur Doug Forseth, annulé les sessions de négociation déjà prévues et communiqué avec les médias.

Les représentants des trois syndicats des travailleurs de la santé ont été amèrement déçus par le geste des employeurs, affirmant qu’il témoignait d’un manque total de respect à l’égard de celles et ceux qui assurent les services dans le réseau de la santé. 
« Pouvez-vous imaginer qu’ils traitent ainsi le personnel enseignant ou le personnel infirmier ? » a demandé Gordon Campbell, président du Conseil de la santé.

Les syndicats des travailleurs de la santé avaient présenté une nouvelle offre de règlement et la SAHO et les employeurs ont annoncé qu’ils réagiraient le mercredi 27 – une semaine plus tard. Mais plutôt que de répondre, les employeurs ont présenté une offre finale qui accroît l’offre salariale d’un maigre 0,1 % (à 9,5 % sur quatre ans) et est pleine de demandes de concessions.  

Les 25 000 travailleurs de la santé de la province sont sans convention collective depuis bientôt 2  ans.


La grève des cols bleus de Montréal se poursuit

Les cols bleus de Montréal de la section locale 301 du SCFP poursuivent leur série de
40 journées de grèves rotatives.  Le coup d’envoi a été donné le lundi 25 janvier dans l’arrondissement Ville-Marie.  De jour en jour, l’action se déplace d’un arrondissement à l’autre.  Au fil de cette première semaine, le mouvement est passé par Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Saint-Laurent, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, le Plateau-Mont-Royal, Outremont et L›Île-Bizard-Sainte-Geneviève.

Les cols bleus en grève tiennent une ligne de piquetage entre 10 h et 14 h devant les bureaux de la mairie de chaque arrondissement.  Ils en profitent pour expliquer les enjeux propres à chaque arrondissement, notamment en termes d’expertise interne, de sous-traitance, de qualité et de coûts pour les citoyens.  Leur syndicat a choisi d’effectuer des heures réduites de piquetage afin de ne pas trop perturber la circulation.

Les cols bleus de Montréal sont sans contrat de travail depuis le 31 août 2007.  Les pourparlers achoppent principalement sur le maintien des emplois et le recours à la sous-traitance, jugé excessif par le syndicat.


La section locale 2191 signe une entente avec l’AIC de Toronto

Les travailleurs des Services de développement de 90 lieux de travail de Toronto, membres de la section locale 2191 du SCFP, ont signé un protocole d’accord avec l’Association pour l’intégration communautaire de Toronto après une dernière journée de négociation qui a pris fin à 5 h 30, le 26 janvier.

La section locale 2191 du SCFP compte 1 100 membres qui offrent des services à 6 000 personnes atteintes de déficiences intellectuelles.

Le règlement comprend des améliorations attendues à certaines clauses de la convention collective, des augmentations de salaire pour chacune des trois années de l’entente, ainsi qu’un régime de retraite considéré parmi les meilleurs du secteur.


La lutte au projet de loi 21 ne fait que commencer, affirment les dirigeants syndicaux

Plus de 250 militants se sont rassemblés à l’extérieur de l’Hôtel de ville de Burnaby afin d’envoyer un message clair au gouvernement libéral de Colombie-Britannique : Les travailleurs de C.B. n’accepteront pas de se laisser imposer des contrats de travail par voie législative et, au moment où nous en sommes au décompte final avant les Olympiques d’hiver, ils bénéficieront de l’appui de l’ensemble du mouvement syndical canadien dans leur travail de défense de la libre négociation collective.  

Des dirigeants syndicaux comme Ken Georgetti, le président du CTC, Steve Hunt, le directeur du District 3 du Syndicat des métallurgistes unis, John Strohmaier, le président de la section locale 873 du SCFP, Barry O’Neill, le président du SCFP-Colombie-Britannique et Angela Schira, la secrétaire-trésorière de la Fédération du travail de C.B.étaient tous présents pour s’assurer que le message communiqué au gouvernement Campbell était clair : une attaque lancée contre les ambulanciers paramédicaux est une attaque contre l’ensemble des travailleurs.

M. Strohmaier a rappelé à la foule qu’il s’agit d’un moment historique, non seulement pour les ambulanciers paramédicaux, mais pour tous les travailleurs.  C’est en effet la première fois qu’un règlement légiféré est imposé alors que les membres du syndicat sont à voter sur la dernière offre patronale.


Un sondage mené auprès des travailleurs des soins aux aînés confirme le besoin de nouveaux espaces de soins de longue durée

Un sondage mené auprès de 561 employés d’établissements de soins de longue durée de l’Alberta fait état de peu d’améliorations dans les soins aux aînés prodigués dans les établissements de la province.

Les résultats du sondage révèlent que dans le secteur des soins aux aînés et des soins de longue durée, de nombreux problèmes persistent à tous les niveaux.  Voici quelques faits saillants de ce sondage : 

• 73 % des répondants affirment que les niveaux de personnel sont insuffisants pour répondre aux besoins des résidents.
• 71 % des répondants disent que des résidents sont en attente de soins de longue durée.
• 58 % des répondants du secteur des soins en établissements et 87 % des répondants du secteur des soins de longue durée rapportent des pénuries de personnel la fin de semaine.
• 62 % des répondants disent ne pas avoir la formation nécessaire pour traiter les problèmes médicaux complexes de leurs résidents.

En décembre, le SCFP a fait appel au premier ministre Stelmach afin qu’il respecte la promesse faite pendant la campagne électorale d’ouvrir 600 nouveaux espaces de soins de longue durée dans la province.  Jusqu’à maintenant, rien n’a encore été fait.


Renforcer les régimes de retraite : écouter et apprendre en ligne

La sixième session de formation du SCFP destinée aux fiduciaires des régimes de retraite a eu lieu à Ottawa cette semaine.  Cette session a tiré profit de l’expertise de personnes ressources du domaine des régimes de retraite provenant tant de l’intérieur que de l’extérieur du syndicat, question de s’assurer que les membres et le personnel qui font partie des conseils des régimes de retraite SCFP aient l’occasion d’en apprendre le plus possible sur les enjeux actuels et d’affiner leurs compétences à titre de fiduciaires et de membres de comités consultatifs.

Vous n’étiez pas en mesure de vous rendre à Ottawa ?  Plusieurs des présentations faites dans le cadre de cette session de formation sont actuellement rendues disponibles en baladodiffusion et sont accessibles sur http://scfp.ca/régimes-de-retraite/.

Les interventions de l’économiste Toby Sanger, de la chercheuse du domaine des régimes de retraite, Nancy Parker et du responsable de campagnes au CTC, Joel Harden sont déjà sur le site et d’autres y seront ajoutées au cours de la semaine qui vient.

Lors du Congrès national 2009 du SCFP, les membres se sont prononcés à une très forte majorité pour la mise au point d’une stratégie de protection et d’amélioration des régimes de retraite.  S’assurer que nos fiduciaires disposent de toutes les connaissances dont ils ont besoin pour être des représentants informés n’est qu’une étape de notre campagne visant la sécurité de la retraite pour tous.

:te/sepb 491