Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

COQUITLAM – Le SCFP s’adressera ce soir au conseil municipal pour faire échec à une proposition controversée consistant à confier en sous-traitance le service de restauration du centre sportif de Coquitlam.

Une étude menée par un consultant privé indique que la Ville pourrait perdre de l’argent en maintenant les emplois du service de restauration. Or, Blair Redlin un chercheur du SCFP, a fait remarquer au comité des loisirs de la Ville que les données présentées dans cette étude sont erronées. Il souligne que les neuf employés municipaux, affiliés à la section locale 386 du SCFP, toujours en poste, n’ont même pas été consultés. Au contraire, ils ont simplement appris de leurs supérieurs que leurs emplois seraient confiés en sous-traitance.

M. Redlin soutient que la firme « Restaurant Office Intelligence » a fondé ses prévisions de revenus et ses estimations sur un nombre d’heures gonflé et un calcul inexact des salaires de manière à pouvoir conclure que la privatisation représente une solution économique pour la Ville de Coquitlam.

Le président de la section locale 386 du SCFP, M. Ken Landgraff, affirme que le nouveau complexe sportif représente une occasion unique d’expansion pour le service de restauration de l’établissement. Il indique que les membres du SCFP sont enthousiasmés par la possibilité de revoir le menu et d’offrir des plats sains et populaires tout en dégageant des revenus pour la municipalité. Selon lui, cette solution n’a que des conséquences positives : on sert des repas santé aux clients et la Ville consolide son offre de service. « Nos membres veilleront à offrir un service de restauration santé (nourriture et boissons) aux usagers du centre sportif tout en dégageant des profits pour la Ville. D’ailleurs, tous les clients du centre sportif, tant les jeunes du hockey mineur que les amateurs de curling ou de crosse, méritent un service de qualité supérieure. »

Le SCFP se présentera lundi à l’hôtel de ville de Coquitlam (3000, Guildford Way) pour s’adresser au conseil municipal à 19 heures. Nous vous invitons à venir donner votre appui à nos collègues du service de restauration.

GARDONS CE SERVICE PUBLIC!