Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le SCFP demande à l’opposition de rejeter l’entente avec la Colombie

Paul Moist a demandé aux partis de l’opposition de rejeter l’accord de libre-échange avec la Colombie présenté au Parlement par Stockwell Day le 26 mars.

« Je ne comprends pas pourquoi le premier ministre Harper est prêt à signer des ententes avec un pays où plus de syndicalistes sont assassinés que n’importe ailleurs dans le monde, un pays où le trafic de la drogue et les forces paramilitaires contrôlent un commerce illégal de 6 milliards de dollars », a déclaré M. Moist.

Jorge Enrique Robledo, membre du sénat national de Colombie, a rencontré les représentants du SCFP à Ottawa pour demander aux Canadiens de dénoncer le projet de loi.


Retour au travail pour la section locale 3372

Après avoir passé 50 jours sur le piquet de grève, les 6 travailleurs de la cafétéria – membres de la section locale 3372 du SCFP – du Centre de foresterie Hugh John Flemming sont retournés au travail le 26 mars.

« Les deux parties se sont entendues pour régler le conflit en ayant recours à l’arbitrage exécutoire », a expliqué David Perkins, conseiller syndical du SCFP

La grève a été déclenchée le 4 février, le contrat des travailleurs était échu depuis le 31 décembre 2007.


Un déjeuner annuel pour maintenir la cohésion de la section locale 1158

Au cours de ses neuf années à la présidence de la section locale 1158 du SCFP à Edmonton, Linda Joyce a toujours cru qu’il doit y avoir un fort sentiment d’appartenance au sein d’une section locale.

Mme Joyce a donc décidé d’organiser un déjeuner rencontre pour ses membres.  « Mais quand on me connaît, on sait que je suis incapable de faire quelque chose de petit et j’ai fini par préparer un banquet ! »

Sept ans plus tard, cette « fête des fraises » est devenue le déjeuner annuel multiculturel de la section locale 1158 du SCFP, qui a lieu tous les printemps au Capital Care Norwood, l’établissement de soins de longue durée où Linda Joyce travaille comme préposée aux soins.

« Ce déjeuner est un moment privilégié pour célébrer la diversité et pour travailler ensemble à l’atteinte d’une société qui rejette la discrimination », a déclaré le président national du SCFP Paul Moist.


Un rapport d’évaluation critique Action Emplois

Action Emplois, un partenariat public-privé créé pour apporter un soutien en emploi aux bénéficiaires de l’aide sociale n’a amené aucune valeur ajoutée, n’a pas permis d’économiser et a, dans les faits, coûté des millions de dollars.  Ce sont les conclusions d’un rapport indépendant rendu public récemment. 

Voici quelques-unes unes des conclusions du rapport :

• Les emplois trouvés par Action Emplois étaient souvent à temps partiel et à faible salaire.  Près de 4 participants sur 10 (37 %) ont trouvé le choix d’emplois peu intéressant. 
• La  structure de paiements basés sur les résultats d’Action Emplois aurait pu pousser des gens à occuper des emplois pour lesquels ils étaient mal adaptés.
• Parmi ceux qui ont trouvé du travail, une majorité a signalé que Action Emplois ne les avait pas aidés à garder leur emploi.  Seuls 13 % des participants avaient trouvé un emploi et étaient restés dans le programme pour toute la durée prévue de 18 mois.
• Seuls 15 % des participants sondés ont trouvé un emploi qu’ils attribuaient aux services reçus d’Action Emplois.


Le SCFP dénonce les compressions à CBC/Radio-Canada

Le SCFP a dénoncé les pertes d’emplois à CBC/Radio-Canada et il en fait porter toute la responsabilité à Stephen Harper.

« Il s’agit d’une manœuvre purement idéologique et pas du tout pragmatique, a déploré Jacqueline Turgeon, présidente de la section 675 du SCFP qui représente le personnel de bureau de Radio-Canada.  Il serait difficile de ne pas faire le lien entre ces compressions de personnel et la volonté mainte fois exprimée par le gouvernement conservateur de couper dans la culture, particulièrement la culture francophone. »

Les licenciements commenceront au cours de l’été et ils se poursuivront jusqu’à la fin septembre 2009.


Le SCFP-Saskatchewan lance une campagne de publicité sur les PPP

Le SCFP-Saskatchewan a lancé une campagne de publicité destinée à contrer les efforts du gouvernement pour faire entrer la province dans la danse des partenariats public-privé, lesquels ne sont pourtant plus tellement dans l’air du temps.

En janvier, le gouvernement du Parti de la Sakatchwan au pouvoir a créé un Secrétariat des PPP dont le mandat est d’étudier des projets de PPP pour des écoles, une résidence universitaire, un hangar pour abriter le programme d’avion ambulance ainsi que d’autres projets.

Le SCFP affirme que le gouvernement Wall doit revoir son appui aux PPP à la lumière des faits et non de l’idéologie.


Le mouvement pour la justice mondiale de l’eau plus fort que jamais à la clôture du forum

Des syndicalistes du monde entier ont laissé leur marque lors du 5e Forum mondial de l’eau et ils quittent Istanbul après avoir établi des liens plus nombreux et plus forts avec le Mouvement pour la justice mondiale de l’eau. 

Kim Manton, membre de la section locale 1978 du SCFP et Kevin Rebeck, vice-président général du SCFP, faisaient partie de la délégation de 55 personnes de l’Internationale des services publics qui a participé au 5e Forum mondial de l’eau, lequel avait lieu cette semaine à Istanbul en Turquie.

Tout au cours de la semaine, le SCFP a travaillé en étroite collaboration avec ses alliés canadiens, le Conseil des Canadiens et l’Institut Polaris, lors des sessions du forum parallèle organisé pour faire contrepoids au forum officiel.

« Il est de plus en plus évident que le Forum mondial de l’eau et tout ce qu’il représente est l’une des causes de la crise mondiale de l’eau et surtout pas la solution », a affirmé Claire Barlow, présidente du Conseil des Canadiens. 

:te/sepb 491