Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Un nouveau rapport du SCFP lie les investissements en entretien ménager et la lutte contre les maladies nosocomiales

Bien que le lavage des mains soit une mesure positive,  si les gouvernements et les employeurs veulent lutter contre les infections dans les soins de santé, ils doivent investir dans le nettoyage et garder les services publics, affirme un nouveau rapport de recherche du SCFP

« La meilleure défense contre les maladies nosocomiales demeure des services de nettoyage et de soutien efficaces.  Pourtant, dans l’ensemble du Canada, ces services sont réduits et dans de nombreuses provinces, ils sont privatisés », a déclaré Paul Moist.

Le document d’information du SCFP est le premier au pays à démontrer la corrélation entre les infections (comme le SARM, l’ERV et le C. difficile) et les services de nettoyage et de soutien, la surpopulation et l’impartition. 

Le rapport est publié à :
http://scfp.ca/maladies-nosocomiales/Un-rapport-du-SCFP-s


La conférence des travailleurs scolaires prend fin à Regina

Regina a reçu 270 travailleurs des conseils scolaires cette semaine, à l’occasion de la première Rencontre nationale des travailleurs des conseils scolaires du SCFP.

Les délégués ont réclamé :

• Des outils de communication plus efficaces ;
• Une campagne destinée à améliorer les prestations d’assurance-emploi ;
• Tolérance zéro pour l’intimidation et la violence et
• Des stratégies visant à renforcer leur pouvoir de négociation.

Claude Généreux a déclaré que la conférence était le reflet de la volonté du SCFP de créer un dialogue national plus rigoureux entre les divers secteurs du syndicat.


Paul Moist se rend à Brandon alors que le personnel en grève d’une clinique rejette la dernière offre de l’employeur

Le président national du SCFP s’est rendu à Brandon au Manitoba à la fin de la semaine dernière afin d’apporter son soutien aux 57 membres de la section locale 2096 du SCFPqui, de puis 3 semaines, vivent un conflit de travail avec la Clinique médicale de Brandon. 

Plus tôt cette semaine, la section locale a aussi rejeté la dernière offre salariale de l’employeur.

« Nous voulons trouver un équilibre entre nos besoins et ceux de l’employeur, mais l’employeur ignore totalement nos besoins de base », a déclaré la vice-présidente de la section locale 2096, Jennifer Loewen.


La collecte et le recyclage des déchets de Haida Gwaii demeurent publics

La section locale 105 du SCFP a remporté une importante victoire cette semaine, lorsque les administrateurs du Bureau de district de Skeena Queen Charlotte se sont prononcés par vote en faveur du maintien du caractère public du service de collecte et de recyclage des déchets de Haida Gwaii.

La campagne du syndicat a notamment consisté en une présence aux réunions du bureau régional, des interventions auprès du public, des publicités radio et journal et des actions de lobbying auprès des administrateurs.

« Pour nous, ce qui importait le plus, c’est que l’île aurait perdu le contrôle de son système de collecte des ordures, dit Thor Collinson, le meneur du mouvement qui a travaillé sur le site d’enfouissement pendant plus de 10 ans. Maintenant, le service sera géré par des gens qui comprennent et respectent ce service public. »

Le service de la recherche du SCFP a aussi préparé un rapport qui démontrait que la privatisation du service ne permettrait aucune économie à long terme.


En Colombie-Britannique, échec d’un important projet de PPP

Le gouvernement de Colombie-Britannique devra emprunter lui-même pour payer le projet de 2,5 milliards de dollars de réfection d’un pont, la fragile entente de PPP conclue pour ces travaux s’étant écroulée la semaine dernière.

Le financement privé du projet du pont de Port Mann s’est écroulé, quelques semaines seulement après que le gouvernement ait garanti 1,15 milliard de dollars pour sauver le projet, parce que le secteur privé n’arrivait pas à trouver le financement.

La crise du crédit a durement éprouvé le financier privé du projet, la banque d’investissement australienne Macquarie Group, qui éprouve de sérieuses difficultés depuis quelques semaines.

Le ministre des Transports et de l’Infrastructure de la province, Kevin Falcon, a déclaré : « un  dispositif traditionnel de financement est sans doute la meilleure façon de procéder en ce moment ».  Le secteur privé sera chargé de la conception et de la construction du pont qui sera la propriété et la responsabilité du secteur public.


Compressions de 155 millions à Montréal, les cols bleus affirment que les services sont menacés

Les compressions budgétaires annoncées par le maire Gérald Tremblay nuiront aux services municipaux, affirment les cols bleus de la ville de Montréal.

Le président de la section locale 301 du SCFP, Michel Parent, a déclaré que le gel des embauches proposé par le maire nuira grandement aux services municipaux.

« Si vous croyez qu’il y a des nids de poules maintenant, attendez quelques semaines encore et vous verrez de quoi nos routes auront l’air si moins de travailleurs sont là pour les réparer. »

M. Parent a ajouté que le début du printemps était un moment particulièrement mauvais pour se retrouver en manque de personnel.

:te/sepb 491