Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le gouvernement du Yukon n’adhérera pas à l’Accord sur le commerce, l’investissement et la mobilité de la main-d’œuvre.

Le gouvernement territorial a mené des consultations exhaustives auprès des entreprises locales, des administrations municipales, des gouvernements autochtones et des syndicats.

La Saskatchewan a aussi rejeté l’ACIMMO après avoir tenu des audiences publiques à l’échelle de la province.

Le SCFP invite l’Ontario et le Québec à tenir aussi des audiences publiques dans leurs provinces respectives avant de prendre une décision sur toute entente modelée sur l’ACIMMO.

« Lorsque les gouvernements entreprennent des consultations sur l’ACIMMO et examinent l’accord sans œillères idéologiques, ils le rejettent, a affirmé Paul Moist, président national du SCFP. Avec raison. »

« L’ACIMMO pourrait être inconstitutionnel et il limitera sans doute la capacité des gouvernements provinciaux et municipaux à agir au nom des citoyens », a-t-il ajouté.