Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Ce que nous voulons

  • Que le gouvernement fédéral adopte un plan national de protection de l’environnement pour réduire maintenant les émissions de gaz à effet de serre (GES).
  • Une politique nationale de sécurité de l’énergie qui finance et gère la distribution interprovinciale de l’énergie, en favorisant des sources d’énergie propres, en mettant en ?uvre des programmes de transition équitables pour les travailleurs et en protégeant l’autonomie du Canada en matière d’énergie dans les accords commerciaux.
  • Que le secteur public trouve et développe des solutions de rechange en matière d’énergie. La propriété et l’exploitation publiques de la production d’électricité préserveront le droit à l’énergie pour une population croissante.

Les libéraux n’ont rien fait

  • Les émissions de GES ont augmenté de 24 pour cent après 12 ans de règne libéral.
  • Le Canada est devenu un pollueur pire que les États-Unis.
  • Les libéraux ont renoncé à l’autonomie du Canada en matière production d’électricité et ont accru l’exportation de combustibles fossiles vers les États-Unis en vertu de l’Accord de libre-échange nordaméricain.

Les conservateurs seraient pires

  • Stephen Harper déclare qu’il rejetterait l’accord de Kyoto et permettrait aux entreprises de réduire les émissions de GES sur une base volontaire.
  • À cause du soutien de l’Alberta, riche en pétrole, les conservateurs rejetteraient les mesures de passage à une économie verte.

Ce que disent les néo-démocrates

  • Avec un projet de loi sur l’assainissement de l’air et de l’eau, le NPD a un plan pour la réduction des GES.
  • Le NPD obligerait l’industrie à démontrer qu’un produit chimique est sûr avant qu’il puisse être mis sur le marché en vertu du projet de loi sur le payeur pollueur et la réduction de la pollution toxique.
  • Au début de 2005, le NPD a obligé les libéraux à consacrer 900 millions de dollars aux programmes de rénovation écoénergétique et au transport en commun.