Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Montréal, le jeudi 1er décembre 2005 – Une entente de principe est intervenue aujourd’hui entre le Conseil des services essentiels et ses employés, affiliés au SCFP. Leur convention collective était expirée depuis décembre 2003.

«Nous avons fait des gains très intéressants pour nos membres. La négociation a été longue mais fructueuse. Malgré la menace d’un décret, nous avons toujours cru possible le renouvellement de la convention par voie de négociation»

, a déclaré France Légaré, présidente du syndicat.

Par respect pour les membres, le contenu de l’entente ne sera pas rendu public avant la tenue de l’assemblée générale, prévue la semaine prochaine. Cette entente prévoit le règlement des clauses normatives du contrat. En ce qui concerne l’aspect monétaire, les salariés disposent d’une clause remorque avec le secteur public.

Le SCFP représente quelque 4000 membres dans les sociétés d’État et organismes publics québécois. En plus de ce secteur d’activité, le SCFP est présent dans 10 autres secteurs, entre autres, la santé et les services sociaux, l’éducation, les municipalités, l’hydroélectricité, les transports urbain et aérien et les communications. Comptant au total près de 100 000 membres au Québec, il est le plus important syndicat affilié de la FTQ.

Ce communiqué et d’autres infos sur le site scfp.qc.ca