Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Toronto – Maintenant que le gouvernement ontarien a dc0069d 0064e conserver le bloc de contrl00650020d’Hydro One et de vendre les actions minoritaires restantes, Sid Ryan, le prs0069dent de la Division de l’Ontario du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), a fait une mise en garde svre aux gestionnaires de la caisse de retraite d’OMERS.

N’allez mm0065 pas penser 0061cheter ne serait-ce qu’une seule action d’Hydro One. Les membres et les membres retraits0020du SCFP dont le salaire report 0061 cr la caisse d’OMERS ne permettront pas que leur argent serve 0070rivatiser un actif public comme Hydro One , de dc006carer M. Ryan qui a dit que le recul du gouvernement en ce qui a trait 006ca vente du rs0065au de transmission est une victoire partielle pour la population de l’Ontario .

OMERS est le rg0069me de retraite de dizaines de milliers de membres du SCFP qui travaillent dans le secteur municipal et scolaire. Aprs0020la caisse de retraite des enseignants (dont les gestionnaires ont manifest 0070ubliquement leur intrt 0061cheter des parts d’Hydro One), OMERS est la plus importante rs0065rve de capital du Canada. Malgr 006ces objections du SCFP et les autres syndicats qui luttent maintenant pour obtenir une gestion conjointe d’OMERS, la caisse des enseignants a achet 0075ne part minoritaire dans Hydro-Mississauga, il y a deux ans.

Nous n’avons pas cess 0064e dire aux bureaucrates et au conseil d’administration d’OMERS que la caisse de retraite des travailleuses et travailleurs du secteur public n’a pas intrt 0069nvestir dans quelque chose qui privatisera nos actifs et nos services publics. Alors, n’y touchez pas ou il y aura une bataille , d’affirmer Sid Ryan.

Quand au gouvernement ontarien, M. Ryan a dit que la situation chaotique, des dc0069sions prises 006ca lgre, des jeux de pieds complexes et un refus d’c006futer la population ontarienne sont l’image que projette le gouvernement d’Ernie Eves.

Il est clair que M. Eves essaie de repousser la df0061ite certaine des conservateurs lors des prochaines l0065ctions si son gouvernement va de l’avant avec la vente d’Hydro One. M. Eves tient ds0065sprment liminer le seul point - la privatisation de l’l0065ctricit 002d que les parties d’opposition utilisent pour piocher sur le gouvernement , de dc006carer Sir Ryan.

-30-

Pour tout renseignement supplm0065ntaire, veuillez communiquer avec :
Sid Ryan, prs0069dent du SCFP-Ontario,
(416) 209-00066
Stella Yeadon, Communications SCFP,
(416) 578-8774