Le 13 avril, le SCFP souligne la Journée rose

Le deuxième mercredi d’avril, nous soulignons la Journée internationale contre l’intimidation, la discrimination, l’homophobie et la transphobie. Partout au Canada comme à travers le monde, des gens porteront du rose pour réclamer qu’on mette fin à l’intimidation sous toutes ses formes, tout particulièrement celle ciblant la communauté LGBTTI (lesbiennes, gais, transgenres, transsexuels et intersexués).

L’intimidation constitue un grave problème au travail, à l’école et dans la communauté. Cette forme agressive et persistante de harcèlement blesse des personnes de tout âge. Il s’agit d’un abus de pouvoir utilisé pour rabaisser quelqu’un. L’intimidation peut avoir de graves répercussions sur la santé de ses victimes : dépression, traumatisme et, dans les pires cas, suicide. Ses effets affectent aussi les témoins, les amis, les proches et les collègues des victimes, parfois même des organisations tout entières.

Le mouvement syndical a toujours été à l’avant-garde de la question des droits des LGBTTI. Au congrès national du SCFP de 2015, nos membres ont résolu de protéger l’identité et l’expression sexuelles dans les conventions collectives et de promouvoir l’éducation et la sensibilisation aux obstacles qu’affrontent les personnes LGBTTI à mesure qu’elles vieillissent.

Le 13 avril, prononcez-vous contre l’intimidation : portez du rose et encouragez votre entourage à faire de même.

Votre section locale et vous souhaitez en faire un peu plus pour que tout le monde se sente à l’aise et en sécurité au travail ? Voici quelques idées :

  • Négociez des droits pour les LGBTTI dans votre convention collective (consultez l’aide-mémoire du SCFP).
  • Informez-vous sur le harcèlement et la discrimination que vivent nos membres LGBTTI. Consultez la présentation électronique et le document d’information du SCFP sur l’expérience de trois militants trans du Comité national du triangle rose. Et si vous lisez l’anglais, parcourez l’ouvrage Workers in Transition : A Practical Guide for Union Representatives.
  • Commandez le guide Non au harcèlement à l’intention des sections locales et le dépliant Brisons le silence ! Non au harcèlement. Ils vous aideront à reconnaître le harcèlement et à agir pour y mettre fin.
  • Informez-vous et informez vos membres. Demandez à ce qu’on offre les ateliers Combattre l’intimidation au travail ou La fierté au SCFP à votre section locale à la prochaine semaine d’études de votre division. Le SCFP propose aussi un cours d’une semaine sur les droits de la personne. Enfin, notre série de cours à l’intention des personnes déléguées syndicales propose des modules de trois heures sur La création d’un milieu de travail sans harcèlement, Agir comme allié de l’égalité et Contester l’homophobie au travail.
  • Organisez une activité anti-intimidation dans votre milieu de travail ou participez à une activité communautaire ou scolaire. Le site dayofpink.org et le Centre canadien pour la diversité des genres et des sexes recensent les activités en préparation.
  • Consultez le livret du CTC intitulé To Our Allies: All You Ever Wanted to Know about Lesbian, Gay, Bisexual and Trans Issues.
  • Militez pour que les gouvernements provinciaux et fédéral ajoutent à leur code des droits de la personne des protections contre la discrimination fondée sur l’identité sexuelle et l’expression sexuelle.

Unissons-nous pour mettre fin à l’intimidation et au harcèlement.