Carte du Canada avec les mots « Le Canada a besoin plus que jamais d'un régime public, universel d'assurance-médicaments. »Le SCFP, la Coalition canadienne de la santé et onze autres organisations nationales et régionales ont envoyé une lettre commune au premier ministre Trudeau, à la ministre de la Santé et au ministre des Finances pour demander au gouvernement fédéral d’agir immédiatement pour implanter un régime public et universel d’assurance-médicaments

Le besoin de mettre en œuvre un tel régime n’a jamais été aussi urgent. Avant la pandémie de COVID-19, une personne sur cinq au Canada n’avait aucune couverture des médicaments ou avait une couverture inadéquate. Ce nombre a augmenté significativement pendant la pandémie avec les millions de personnes qui ont perdu leur emploi ainsi que leur régime d’assurance-médicaments fourni par leur employeur.

La population canadienne compte sur ce gouvernement pour mettre en œuvre un régime public et universel d’assurance-médicaments. Lire notre lettre ci-dessous.


6 août 2020

Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada
L’honorable Bill Morneau, ministre des Finances
L’honorable Patty Hajdu, ministre de la Santé

Monsieur le premier ministre Trudeau, ministre Morneau et ministre Hajdu,

Plus que jamais auparavant, le Canada a désespérément besoin d’un régime public et universel d’assurance-médicaments, à payeur unique. En tant qu’une des organisations ayant fortement revendiqué ce régime, nous faisons appel à vous, leaders élus, pour que vous amorciez le travail pour finalement offrir, à la population canadienne, un régime public d’assurance-médicaments.

Dans le cadre de l’élection fédérale 2019, nous avons été ravis de voir le Parti libéral du Canada s’engager à mettre en œuvre un régime national d’assurance-médicaments s’inspirant des recommandations du Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments. Or, nous n’avons pas encore vu votre gouvernement poser des gestes concrets à cet égard.

Il n’y a jamais eu de moment plus urgent pour garantir l’accès universel aux médicaments sur ordonnance. Avant la pandémie de COVID-19, une (1) personne sur cinq (5) au Canada n’avait pas de couverture des médicaments ou avait une couverture inadéquate. Ce chiffre a augmenté significativement pendant la pandémie avec des millions de personnes ayant perdu leur emploi et, par conséquent, leur assurance- médicaments fournie par leur employeur.

Pendant que nous nous préparons à la deuxième vague de COVID-19, il est d’importance capitale de maintenir les gens en santé et loin des hôpitaux. Un régime public et universel d’assurance-médicaments nous aiderait à concrétiser cela en assurant, à toutes les personnes du Canada, l’accès aux médicaments dont elles ont besoin.

Ce nouveau régime essentiel aiderait des millions de familles et d’entreprises canadiennes ayant des difficultés financières en raison de cette crise. Un régime public et universel permettrait aux familles d’économiser, en moyenne, 350 $ par année, et aux entreprises d’économiser, en moyenne, 750 $ par année, par employé. Ce régime se traduirait aussi en économies de 5 milliards de dollars par année à l’échelle du système.

En consolidant notre pouvoir de négociation grâce à un régime national d’assurance-médicaments, nous pourrions réduire significativement le coût des médicaments, y compris les nouveaux traitements pour la COVID-19 et vaccins contre la COVID-19 qui feront leur apparition sur le marché

Le régime public et universel d’assurance-médicaments reçoit un soutien massif partout au pays. En mai, une coalition composée de 200 organisations diverses ont formé une coalition et ont signé une déclaration commune demandant à votre gouvernement de commencer immédiatement la mise en œuvre de ce régime.

Or, le régime public et universel d’assurance-médicaments était absent de la mise à jour financière et économique récente de votre gouvernement. Pendant des décennies, on nous a répété qu’un tel régime serait trop dispendieux et que les gouvernements ne pouvaient se permettre cette dépense. Si nous nous basons sur les dépenses du gouvernement au cours des derniers mois, il est évident que : « quand on veut, on peut ». Si les gouvernements du pays peuvent offrir une aide financière de 16 milliards de dollars au secteur des combustibles fossiles, nous pouvons certainement nous permettre de mettre en œuvre ce régime qui serait avantageux pour toute la population canadienne.

Au moment où s’amorcent les consultations pré-budgétaires, vous avez une occasion unique de forger un Canada encore meilleur en mettant en œuvre le régime public et universel d’assurance-médicaments. Ce régime devrait être partie intégrante de la réponse de votre gouvernement à la pandémie de COVID-19.

Nous sommes impatients de voir, dans les semaines à venir, des gestes concrets et immédiats pour la mise en œuvre d’un régime public et universel d’assurance-médicaments. Comme toujours, vous pouvez compter sur notre soutien pour réaliser cette vision.

Veuillez agréer Monsieur le premier ministre, et ministres Morneau et Hajdu, nos sentiments sincères.

Pauline Worsfold
Présidente, Coalition canadienne de la santé

Mark Hancock
Président national, Syndicat canadien de la fonction publique

Linda Silas
Présidente, Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers

Bill Chedore
Président, Association des syndicalistes retraités du Canada

Rick Smith
Directeur général, Institut Broadbent

Danyaal Raza
Président, Canadian Doctors for Medicare

Ken Neumann
Directeur national pour le Canada, Syndicat des Métallos

Jerry Dias
Président, Unifor

Larry Brown
Président, Syndicat national des employées et employés généraux du secteur public

Diego Marchese
Vice-président exécutif, Mission, recherche, entreprise sociale, Cœur + AVC

Anita Huberman
PDG, Chambre de commerce de Surrey

Christina Warner
Co-directrice, Conseil des Canadiens

Chris Aylward
Président national, Alliance de la Fonction publique du Canada