Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Depuis le début de juin, lorsque le comté de Lambton a voté en faveur du report d’une décision sur l’avenir de Coronation Park, les représentants du comité, dont les conseillers et les membres de la haute direction, ont renoncé à sauver la garderie ouverte il y a 42 ans, selon le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente 38 éducatrices de la petite enfance (EPE) à Coronation Park.

« Les parents et les éducatrices poursuivent leurs efforts pour empêcher la fermeture de Coronation Park, a déclaré Mary Aikin, présidente de la section locale 2926 du SCFP. Mais nous n’avons constaté aucun effort réel de la part du préfet et de la direction du comté pour garder Coronation Park ouvert. »

« Sauf pour demander une rencontre avec le ministre des Affaires municipales à la prochaine conférence de l’Association des municipalités de l’Ontario (AMO) à la mi-août, qu’ont fait le préfet de comté et la direction pour défendre notre collectivité et faire valoir le besoin urgent de garder Coronation Park ouvert? a demandé Mme Aikin.  Selon ce que nous savons, les représentants du comté n’ont rien fait d’autre que demander une rencontre.  Si ce n’est pas le cas, ils devraient nous faire part de leurs plans pour empêcher la fermeture de Coronation Park. »

La conférence de l’AMO doit avoir lieu du 17 au 20 août, à London, et la décision sur l’avenir de Coronation Park sera prise le 3 septembre. « Il n’y a pas beaucoup de temps entre la conférence de l’AMO et le 3 septembre, a souligné Mme Aikin.  Les représentants du comté ne savent pas ce qui les attend à London lorsqu’ils soulèveront le dossier de Coronation Park avec le ministre. Nous ne savons même pas avec certitude si la rencontre a été accordée ou si la question sera abordée à l’heure du cocktail. Les enfants et leurs parents et éducatrices méritent nettement mieux. »

« Les élections provinciales ont eu lieu le 12 juin.  Nous sommes maintenant en août et, sauf pour la demande de rencontre, ont-ils communiqué avec le gouvernement libéral pour défendre l’intérêt de la collectivité, ont-il appelé ou envoyé un courriel ou une lettre officielle pour expliquer l’urgence de la  situation? », a demandé Mme Aikin. Les militantes et les travailleuses des services de garde à l’enfance ont demandé à la première ministre Kathleen Wynne et à la ministre de l’Éducation Liz Sandals de les aider à empêcher la fermeture de Coronation Park. Elles continueront à sensibiliser la population à l’importance d’une garderie administrée par le comté à Lambton en communiquant avec la communauté, en commençant par la course de bateaux qui se tient ce week-end.

« Il y aura des élections municipales en octobre et les citoyens et les parents inquiets demanderont à leurs conseillers exactement ce qu’ils ont fait pour sauver Coronation Park, a conclu Mme Aikin. Ces conseillers auront des comptes à rendre – ont-ils vraiment fait des efforts pour garder Coronation Park ouvert ou attendent-ils tout simplement au 3 septembre pour voter sur un enjeu important sans faire le vrai travail pour lequel ils ont été élus? »

Pour en savoir plus :

Mary Aikin, présidente de la section locale 2926 du SCFP, 519 330-3465
Brian Humphrey, conseiller syndical du SCFP, 519 433-1753
James Chai, communications du SCFP, 905 739-3999