Cette année, pendant la Semaine de sensibilisation aux répartiteurs des services d’urgence et du 911 (du 5 au 11 avril), les téléphonistes du 911 de la Colombie-Britannique envoient un message simple au public : Aidez-nous à mieux vous servir en gardant les lignes ouvertes pendant la pandémie, afin que les personnes en situations d’urgence de toutes sortes ou en danger de mort puissent obtenir l’aide dont elles ont besoin.

« Depuis le début de la crise, nous avons constaté une augmentation des appels non urgents de personnes qui demandent des renseignements généraux sur le coronavirus : des recommandations liées à l’isolation, à la quarantaine ou des conseils sur la distanciation sociale », a déclaré Matthew Bordewick, président de l’unité locale des répartiteurs des services d’urgence de la Colombie-Britannique (section locale 873-02 du Syndicat canadien de la fonction publique).

« Ces appels monopolisent les lignes et nuisent aux appels des personnes en danger de mort en raison du virus et aux appels d’urgence généraux liés aux situations d’urgence pour les services de police ou d’incendies. Le meilleur résultat possible pour la Semaine de sensibilisation de cette année serait une meilleure compréhension des services du 911. Il ne s’agit pas d’une ligne d’information, mais d’une ligne strictement réservée aux situations d’urgence.

Si vous êtes gravement malade ou que vous avez des symptômes semblables à ceux de la COVID-19 et que vous avez besoin de soins médicaux, dit Matthew Bordewick, appelez le 911. Si vous avez des symptômes semblables à ceux de la COVID-19 ou que vous avez peut-être été exposé à la maladie et que vous voulez savoir si vous devez vous isoler ou vous faire tester, vous devriez appeler le 811, la ligne du service de santé publique, HealthLinkBC. Si vous n’avez aucun symptôme et que vous n’avez pas été exposé et que vous voulez simplement des renseignements, il est préférable d’appeler la ligne d’information de la COVID-19 (1-888-COVID-19). »

« Si vous appelez le 911 pour déclarer une grave situation d’urgence liée à la COVID-19, nos téléphonistes vous poseront des questions précises qui pourraient vous rendre mal à l’aise. Mais ces questions visent à assurer la sécurité des intervenants à votre appel d’urgence. Nous apprécierons donc votre compréhension », a déclaré Matthew Bordewick.

Le SCFP 873-02 compte plus de 500 membres en Colombie-Britannique, dont plus de 80 employés de soutien. Ses téléphonistes et répartiteurs, qui reçoivent chaque jour environ 4 100 appels d’urgence, sont le premier point de contact pour les personnes qui appellent le 911 dans 25 districts régionaux, 40 services d’incendie, 33 services de police, qui constituent 99 % du volume des appels au 911 en Colombie-Britannique.

Pour plus de renseignements sur les répartiteurs des services d’urgence, visitez le site www.911bc.com.