Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

WESTERN SHORE –  Les délégués au congrès annuel du SCFP-Nouvelle-Écosse ont décidé d’appuyer les débardeurs de l’autorité portuaire de Sydney, la Sydney Ports Corporation, membres de la section locale 4626 d’UNIFOR.

Plus de 200 dirigeants et militants du SCFP des quatre coins de la province ont adopté d’urgence une résolution de collaboration avec le Conseil du travail de la région de Cap-Breton et la section locale 4626 d’UNIFOR. Ils appuieront aussi les moyens de pression des employés de l’autorité.

« Parmi ces employés, il y en a qui fournissent à la ville des services de débardage depuis plus de 50 ans, affirme le président du SCFP-N.-É., Danny Cavanagh. Or, l’autorité portuaire a choisi, de but en blanc, d’embaucher au moins six débardeurs non syndiqués. C’est une insulte lancée à la tête de ces syndiqués et de leurs familles. »

« Nous ajoutons notre voix à celle de la municipalité régionale du Cap-Breton qui s’interroge sur le bien-fondé de cette décision et qui presse l’autorité portuaire de faire marche arrière », conclut-il.

Pour en savoir plus, contactez :

Danny Cavanagh, président du SCFP-N.-É.
(902) 957-0822 (cell.)

John McCracken, conseiller aux communications du SCFP-Atlantique
(902) 455-4180 (bureau)