Le SCFP 23 a accueilli une cinquantaine de professionnels du conditionnement physique employés par la Ville de Burnaby au terme d’un vote d’accréditation écrasant en faveur de l’adhésion au syndicat. Ce vote a été confirmé par la Commission des relations de travail le 23 mars.

Les nouveaux membres du SCFP sont pour la plupart des instructeurs de cours de conditionnement physique et de yoga de haute ou de faible intensité qui avaient travaillé pour la Ville auparavant sur une base contractuelle. Il y a quelque temps, un petit groupe d’instructeurs a contesté l’employeur, qui ne leur versait pas les six pour cent de congés compensatoires auxquels ils avaient droit après cinq ans de service en vertu de la Loi sur les normes d’emploi. Ils ont fini par obtenir cette rémunération rétroactivement.

Lorsque les professionnels du conditionnement physique ont contacté le SCFP 23 au début de la pandémie de COVID-19, le syndicat a travaillé avec le directeur des parcs Dave Ellenwood et le maire Mike Hurley pour les inclure dans l’entente d’adaptation conclue pour tous les employés municipaux de Burnaby touchés par les licenciements qui en résultaient. L’entente a permis à ces travailleurs de constater qu’ils étaient mieux traités que leurs collègues non syndiqués. Ils ont donc décidé de se joindre au SCFP.

« Ce qui est génial, c’est que tous les membres sont ravis de faire partie du syndicat en raison de ce qu’ils ont vécu à l’extérieur de celui-ci », raconte le président du SCFP 23, Bruce Campbell. « J’ai hâte de négocier un salaire équitable et de bonnes conditions de travail pour ces membres. »

Bien que ces travailleurs aient reçu un avis de mise à pied en raison des ordonnances provinciales du 29 mars, ajoute-t-il, le SCFP 23 a été en mesure de négocier le paiement de tous les quarts de travail prévus.

Cet afflux de nouveaux membres au SCFP 23 arrive dans le sillage du recrutement des contrôleurs de la circulation et des agents de sécurité. M. Campbell reconnait que le fait d’avoir un maire et un conseil municipal progressistes, qui respectent tous les travailleurs, facilite le recrutement syndical.

« La Ville de Burnaby dépensait tellement en contrats de contrôle de la circulation, sans régler le problème, précise-t-il. Elle a compris qu’elle obtiendrait un meilleur service à moindre coût en internalisant le contrôle de la circulation et la sécurité. »

Le SCFP 23 représente plus de 2 500 cols blancs, cols bleus, contremaîtres et employés de bibliothèque à la Ville de Burnaby.