Aujourd’hui, les membres du SCFP 1281 lancent sur les réseaux sociaux, une campagne qui souligne les coupures effectuées dans les services aux étudiants par la Ryerson Student Union (RSU), l’association des étudiants de l’université. Le syndicat réclame le rétablissement de ces services.

Depuis mai, la RSU a diminué le soutien financier accordé aux associations du campus. Elle a aussi réduit les services à l’imprimerie du campus, éliminé le soutien en ligne et les services de conception graphique pour les activités étudiantes et fermé la banque alimentaire étudiante.

« Les services supprimés par la RSU font partie de ceux dont les étudiants ont le plus besoin », raconte David Simao, président du SCFP 1281. « C’est encore plus vrai en période de pandémie, alors que tant d’élèves doivent jongler avec des circonstances difficiles. Pourquoi fermer la banque alimentaire en pleine pandémie ? Pourquoi éliminer les principaux soutiens financiers et services sur lesquels les étudiants de Ryerson comptent ? »

Simao souligne que ces coupures ont eu lieu sans consultation préalable de la population étudiante et que la RSU n’a signalé aucune baisse de ses revenus qui pourrait les justifier. Le SCFP 1281 et ses alliés du campus demandent donc à la RSU de rétablir ces services.

« L’exécutif se réunit jeudi, dit David Simao. Nous espérons qu’il reconsidérera les coupes qu’il a faites. Il n’est pas trop tard pour changer de cap. Nous aimerions travailler avec la RSU, comme nous l’avons fait dans le passé, pour trouver une solution au retour de ces précieux services à la communauté de l’université Ryerson. La pandémie nous a tous obligés à réfléchir autrement à l’accès aux services, mais cela ne rend pas ceux-ci moins importants. »

Facebook: https://facebook.com/cupe1281

Twitter: @cupe1281

Instagram: CUPE1281