Debra Merrier« En honorant et en mettant en valeur les expériences vécues par les personnes noires, autochtones et racisées, nous responsabiliserons nos membres et les encouragerons à se faire entendre. Nous avons besoin de leurs perspectives dans notre mouvement. Joignons le geste à la parole ! » — Debra Merrier, vice-présidente nationale à la diversité du SCFP

Le SCFP a une longue histoire de lutte (et de victoires !) contre le racisme et la discrimination.

Notre réussite passe par notre solidarité avec les membres noirs, autochtones et racisés qui sont touchés par le racisme et la discrimination. Et nous donnons collectivement à ces personnes, ainsi qu’à d’autres, les moyens de faire entendre leur voix et de raconter leur vécu.

C’est pourquoi apprendre du vécu de nos membres noirs, autochtones et racisés (y compris les personnes aux identités croisées) et célébrer leurs réussites est le quatrième objectif de la nouvelle stratégie de lutte contre le racisme du SCFP.

Dans le cadre de cette stratégie, le SCFP s’engage à placer le vécu de ses membres noirs, autochtones et racisés au cœur de ses efforts de lutte contre le racisme.

Qu’il s’agisse de raconter plus d’histoires dans ses publications imprimées et numériques ou de mettre en lumière ce vécu dans ses activités, le SCFP sait qu’il est plus important que jamais de passer le micro aux personnes les plus touchées par le racisme et la discrimination afin d’amplifier leur voix.

D’ici à notre congrès national, en novembre, réfléchissez à ce que votre section locale et vous pouvez apprendre du vécu des membres qui ont été victimes de discrimination, et à ce que vous pouvez faire pour souligner leurs réussites dans vos activités et vos publications.

Il s’agit du quatrième article d’une série de dix décrivant les objectifs de la Stratégie de lutte contre le racisme du SCFP. La série complète se trouve ici.