Président national Mark Hancock

Mark Hancock November 2016Au congrès national d’octobre dernier, nos membres ont pris plusieurs décisions importantes, dont celle de créer un Groupe de travail national sur la gouvernance. Ce groupe a entamé ses travaux en juin.

Les statuts du SCFP n’ont pas beaucoup changé depuis leur adoption en 1963, il y a 55 ans.

Alors que notre pays évolue et que les défis auxquels nous faisons face changent, le moment est venu de voir si nous ne pourrions pas améliorer notre structure pour mieux servir nos membres.

C’est pourquoi, cet été, le Groupe de travail sur la gouvernance lance une démarche de consultation qui se poursuivra jusqu’en novembre. Nous posons aux membres et aux sections locales du SCFP des questions importantes, entre autres sur le mode d’élection et les responsabilités du conseil exécutif national (CEN).

J’espère que nous pourrons officialiser plusieurs « règles non écrites » entourant les élections au CEN. Au fil des ans, nous avons adopté un certain nombre de pratiques courantes qui ne figurent pas dans les statuts, ce qui désavantage les membres qui ne les connaissent pas.

Le Groupe de travail sollicitera aussi vos commentaires pour améliorer le déroulement du Congrès national, l’instance décisionnelle la plus élevée de notre syndicat.

Nous passerons en revue la structure historique du SCFP et nous vous demanderons s’il y a des changements à apporter aux interactions entre les sections locales, et les liens avec le mouvement syndical en général via les affiliations.

Nous examinerons les travaux des commissions précédentes et du Groupe de travail national sur la participation des femmes. Le tout servira à l’élaboration de recommandations à l’intention du Comité exécutif national. Notre objectif est de proposer des amendements aux statuts lors du prochain Congrès national pour votre considération.

Le Groupe de travail poursuivra ses travaux jusqu’à l’an prochain, mais pour profiter au maximum de cette opportunité d’améliorer notre syndicat, nous voulons avoir votre avis dès maintenant.

Dans les prochains mois, les membres, les sections locales, les comités nationaux et organisations à charte pourront nous donner leur point de vue par le biais d’un sondage électronique, de mémoires et de discussions.

J’espère que vous et votre section locale pourrez prendre le temps de vous faire entendre. Ensemble, nous pouvons continuer à améliorer notre formidable syndicat.