Les travailleurs en soutien scolaire membres de la section locale 5523 du SCFP et œuvrant au district scolaire n° 73 de Kamloops-Thomson (C.-B.) ont conclu une entente de principe avec leur employeur le 30 octobre. Cette entente est intervenue au terme de onze séances de négociation entamées le 18 juin.

« Je suis vraiment fière du travail accompli par notre comité de négociation. Je tiens à remercier ses membres pour leur temps et leur engagement », déclare Nicole Edmondson, présidente du SCFP 3500, avant de souligner que le comité a négocié pendant l’été, alors que bon nombre de ses membres ne travaillaient même pas.

Mme Edmondson ajoute que les négociations avec l’employeur ont été respectueuses et que le comité de négociation a apprécié sa volonté de collaborer avec lui au nom des membres du SCFP 3500.

L’entente de principe inclut aussi l’accord-cadre provincial approuvé par le Conseil des Présidents des sections locales scolaires en septembre. L’accord actuel est arrivé à échéance le 30 juin 2019. Une fois ratifiée par les sections locales du SCFP et les conseils scolaires, la convention collective sera en vigueur du 1er juillet 2019 au 30 juin 2022.

Les détails de l’entente de principe ne seront disponibles qu’après sa ratification par toutes les parties, ce qui devrait se faire d’ici la fin du mois de novembre. Cette convention collective porte à 54 le nombre de sections locales du SCFP qui ont conclu leurs négociations. Il en reste trois.

Les 800 membres du SCFP 3500 prodiguent un large éventail de services aux élèves du district scolaire n° 73 (Kamloops–Thompson), de Logan Lake à Blue River et de Chase à Savona. Ils sont chauffeurs d’autobus, aides-éducateurs, intervenants auprès des Autochtones, concierges, ouvriers spécialisés, employés de bureau, préposés à la maintenance, informaticiens et travailleurs en soutien administratif.