Aller au contenu principal

De manière inattendue, le gouvernement fédéral a choisi d’éliminer quatre millions de dollars en subventions à deux organismes nationaux qui fournissent des services aux Canadiens incapables de lire les imprimés. L’incapacité à lire les imprimés est un trouble d’apprentissage, un handicap physique ou une incapacité visuelle qui empêche une personne de lire des documents imprimés ordinaires. Cela comprend les troubles de la vue et la cécité, la dyslexie, les problèmes de lecture et les incapacités physiques comme la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques.

Le Centre d’accès équitable aux bibliothèques (CAÉB) reçoit trois millions de dollars de l’État fédéral par année et un million de dollars du Réseau national de services équitables de bibliothèque (RNSEB). Ce financement aura disparu complètement d’ici l’exercice 2024-25.

Ces coupures sont arrivées au pire moment. La pandémie de COVID-19 a aggravé l’isolement de quelque trois millions de Canadiens incapables de lire les imprimés. Leurs défenseurs ont réussi à forcer le gouvernement fédéral à rétablir une enveloppe d’un million de dollars, mais uniquement pour l’exercice 2021-2022. L’élimination des quatre millions de dollars en subventions annuelles demeure d’actualité. 

Dites aux ministres Carla Qualtrough et Chrystia Freeland, responsables de ces coupes budgétaires, de rétablir l’enveloppe annuelle de quatre millions de dollars consacrée au CAÉB et au RNSEB.

Nos pages médias sociaux