Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Sault Ste. Marie, Ontario – La section locale 67 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente 32 employés de trois garderies municipales, lance aujourd’hui une campagne publicitaire d’une semaine sur les ondes des radios CJQM FM (Country 104) et CHAS FM (KISS 100.5).

Les publicités, qu’on peut entendre ici, parlent de l’assemblée du conseil municipal du 23 juin, où on débattra du projet de fermeture.

« Nous connaissons les répercussions qu’auront ces fermetures sur la collectivité, affirme Maria Pino, travailleuse en garderie et vice-présidente de la section locale 67. Une centaine de familles se retrouveront en pleine crise, alors que les quelques autres garderies de Sault Ste. Marie ont des milliers de noms sur leurs listes d’attente. Les enfants qui perdront leur garderie n’auront nulle part où aller. Et la communauté perdra 32 emplois. Le conseil doit garder ces garderies ouvertes pour que nous puissions continuer à offrir des soins de qualité à ces enfants et à leurs parents. »

« Les parents d’ici sont tout à fait contre la fermeture de ces garderies, explique Tyler Onofrio, père de deux enfants qui fréquentent la garderie Jessie Irving. Le conseil avait promis de consulter la population, mais il a plutôt affiché sur son site Internet un sondage en ligne difficile à localiser, avant d’organiser une rencontre à la dernière minute, en après-midi, à un moment où la plupart des parents ne pourraient pas y assister. Nous avons peur que le conseil nous impose son choix. »

John Sloan, président de la section locale 67 qui représente les employés municipaux, ajoute que les travailleuses en garderie, les parents et les grand-parents ont uni leurs forces pour demander aux conseillers municipaux de garder les garderies ouvertes : « Les études démontrent, l’une après l’autre, que les garderies comme celles-ci favorisent l’épanouissement socioéconomique de la société. Le conseil devra prendre la bonne décision le lundi 23 juin et s’engager à collaborer avec nous afin d’obtenir le financement nécessaire pour garder les portes ouvertes. C’est une question d’ascendant politique. »

Les publicités seront diffusées du 16 au 20 juin.

Pour en savoir plus, contactez :

Cathy Donnelly, conseillère nationale du SCFP, (705) 946-9918                                   

Andrea Addario, service des communications du SCFP, (416) 738-4329