Le syndicat qui représente les enseignantes et enseignants en grève de l’Université York a demandé aujourd’hui à ses membres d’envoyer un message clair à leur employeur et au gouvernement provincial en rejetant l’offre contractuelle sur laquelle ils sont obligés de voter.

« Depuis le début de ce conflit, nous répétons que la voie à suivre passe par la table de négociation, mais l’Université York a plusieurs fois tenté de prendre des raccourcis », a dit Devin Lefebvre, président de la section locale 3903 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

« Malheureusement, ce vote de ratification forcé démontre encore une fois que l’employeur préfère tout tenter, sauf faire le travail nécessaire pour résoudre les conflits qui ont mené à cette grève », a-t-il ajouté.

Les unités 1, 2 et 3 de la section locale 3903 du SCFP ont débrayé le 5 mars pour tenter d’obtenir une convention collective équitable permettant d’éliminer la précarité généralisée des emplois dans le secteur de l’éducation postsecondaire et de protéger la qualité de l’éducation, entre autres enjeux. La semaine dernière, malgré les tentatives répétées de la section locale 3903 du SCFP de reprendre les négociations, l’Université York a plutôt exigé un vote de ratification supervisé par le ministère du Travail.

« L’offre sur laquelle les membres sont forcés de voter est pratiquement inchangée par rapport à celle que les membres ont rejetée au début du mois de mars. Elle ne comprend aucun protocole de retour au travail ni aucun effort sérieux pour régler les graves préoccupations concernant l’intégrité de l’année scolaire des étudiants. Notre équipe de négociation n’a d’autre choix que d’encourager nos membres à rejeter les tentatives de raccourcis de l’Université et à refuser cette offre. »

Le vote de ratification forcé sera mené en ligne. Le scrutin a débuté ce matin et se terminera à 10 h, lundi matin. Un rassemblement populaire et un défilé du ministère du Travail jusqu’à Queen’s Park sont prévus peu après la fin du scrutin.

La section locale 3903 du SCFP représente environ 3 000 aides-enseignantes, enseignants contractuels et diplômés auxiliaires d’enseignement qui, collectivement, enseignent plus de la moitié des cours offerts à l’Université York.