Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le SCFP se joint à plusieurs syndicats du Canada et du monde entier pour exprimer sa profonde inquiétude devant les violations constantes et flagrantes des droits des travailleurs et des normes internationales du travail au Mexique.

Dans une rencontre à l’ambassade mexicaine, le 14 février, une délégation de représentants syndicaux ont remis aux fonctionnaires de l’ambassade le rapport 2012 de la CSI sur les violations des droits syndicaux au Mexique, ainsi qu’une lettre adressée au président mexicain et invitant le gouvernement mexicain à adopter diverses mesures pour redresser la situation, soit :

  • rendre justice aux familles des 65 mineurs tués à Pasta de Conchos en février 2006;
  • adhérer aux normes internationales et aux recommandations de l’OIT;
  • mettre fin à la pratique des contrats de protection sous la coupe des employeurs (de fausses conventions collectives adoptées avec des syndicats corrompus);
  • mettre fin à la persécution des syndicats démocratiques indépendants, des chefs syndicaux et des militants; libérer les syndicalistes emprisonnés;
  • abroger les lois anti-travailleur régressives adoptées en décembre 2012;
  • rétablir à leur poste les syndicalistes licenciés illégalement (SME, PKC, Vidriera de Potosi/Grupo Modelo, Honda, Calzado Sandak/Bata);
  • permettre la tenue d’élections syndicales libres et impartiales (PKC, Excellon, Honda, Atento).


En outre, la délégation a soulevé le fait que le gouvernement mexicain n’a pas donné une suite adéquate à la plainte déposée par le Congrès du travail du Canada contre la société canadienne Excellon Resources, en vertu des lignes directrices de l’OCDE sur la responsabilité sociale des entreprises.

Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre des Journées mondiales d’action sur les droits des travailleurs mexicains, auxquelles participent Global Unions et des syndicats du monde entier.

Pour plus d’informations sur les droits des travailleurs au Mexique:

  • CSI
  • Alliance tri-nationale de solidarité
  • Global Unions
  • IndustriALL Global Union
  • UNI Global Union 
      
  • Lisez la lettre