Robert Ramsay | Service de Recherche du SCFP

A group of people including Mark Hancock, Charles Fleury and Jagmeet Singh standing in front of a backdrop that says CUPE/SCFPDébut juin, des membres du Conseil exécutif national et du personnel du SCFP ont assisté à l’assemblée annuelle et au salon de la Fédération canadienne des municipalités à Halifax. C’était la plus grande assemblée jamais organisée par la FCM : elle a attiré plus de 2 000 maires, conseillers et représentants municipaux.

Le SCFP a tenu une table ronde intitulée « Des services publics accessibles pour protéger les droits de la personne ». Cette séance a mis en lumière plusieurs approches créatives permettant aux municipalités et aux travailleurs municipaux de défendre les droits de la personne en fournissant des services publics et en les protégeant. La discussion était animée par Prabha Khosla, urbaniste et chercheuse, qui a présenté le sujet comme une célébration des bons coups et une trousse d’outils. Les panélistes, venus de trois villes canadiennes très différentes, ont discuté du caractère essentiel des services publics pour permettre la participation pleine et entière des gens les plus vulnérables à notre société.

Sue Montgomery, mairesse de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et adjointe à la mairesse de Montréal, a décrit l’importance d’une offre de logements adéquats et abordables pour les populations à faible revenu et les nouveaux arrivants. Kristyn Wong-Tam, conseillère municipale de Toronto, a parlé de l’intégration d’une analyse sensible aux sexes dans la budgétisation municipale et de l’inertie bureaucratique à surmonter pour y parvenir. Catherine McKenney, conseillère municipale d’Ottawa, a raconté l’histoire du site temporaire de prévention des surdoses à Ottawa, d’abord non autorisé, puis ensuite autorisé et financé grâce à l’acharnement de militants et de travailleurs.

Les sujets abordés lors de cette table ronde sont particulièrement importants pour les membres du SCFP et ils ont suscité de nombreuses conversations pendant le reste du congrès.

« Le secteur municipal est l’un des secteurs les plus importants au SCFP ; il regroupe près de 150 000 membres, plus de 1 100 unités de négociation et des milliers de classes d’emplois », souligne le président national du SCFP, Mark Hancock. « Les travailleurs du SCFP se retrouvent partout : les systèmes d’aqueduc et d’eaux usées, les routes, le transport en commun, la planification et l’administration, la santé publique, les services de garde d’enfants, etc. », énumère-t-il. « Ils soutiennent depuis longtemps les droits de la personne dans leurs milieux de travail et leurs collectivités. Nous connaissons l’importance des services publics pour offrir à tout le monde une vie plus sûre, saine et productive. »