Au beau milieu d’une quatrième vague, les conservateurs de Doug Ford ont toujours un excédent insensé de milliards de dollars qui pourraient servir à sauver des vies et à assurer une reprise pour tous, affirme le SCFP-Ontario.

« La leçon la plus claire que nous pouvons tirer des 18 derniers mois est que les services publics sauvent des vies et que dépenser pour les renforcer est le moins que les gouvernements puissent faire », a déclaré Fred Hahn, président du SCFP-Ontario. « À un moment où les cas sont en constante augmentation, où il y a des éclosions dans les écoles, où les universités et les collèges rouvrent leurs portes sans mesures supplémentaires comme la distanciation physique, et où les travailleurs de première ligne dans tous les secteurs sont forcés d’accepter des hausses de salaire inférieures à l’inflation, avoir une réserve de 2,6 milliards de dollars est une abdication complète de la responsabilité ».

Un nouveau rapport du Bureau de la responsabilité financière (BRF) de l’Ontario a montré que, tous secteurs confondus, le gouvernement de l’Ontario a dépensé moins que prévu au cours du premier trimestre de 2021-2022, pour un montant total de 2,6 milliards de dollars.

« Comment ce gouvernement peut-il justifier de dépenser 24 pourcents de moins en éducation alors qu’il est désormais de notoriété publique qu’une meilleure ventilation, des classes moins nombreuses et des congés de maladie payés pour tous les travailleurs et travailleuses pourraient sauver tant de vies? » de dire M. Hahn.

Le rapport du BRF note également que les 2,2 milliards de dollars de fonds non alloués que la province a déclaré être mis à disposition par le biais d’un nouveau programme n’ont pas encore été inclus.

« Nous exigeons des conservateurs de Doug Ford qu’ils mettent fin à ce tour de passe-passe », a ajouté Fred Hahn. « Dépensez l’argent pour assurer la sécurité des Ontariens dans nos foyers de soins de longue durée, nos écoles, nos universités, nos villes, nos villages et nos services sociaux pour les plus vulnérables. Investissez dans le logement abordable et offrez un soutien financier plus direct aux personnes qui souffrent. C’est ce dont nous avons tous besoin pour nous sortir de cette pandémie une fois pour toutes ».