Le 22 avril, à l’occasion du Jour de la Terre, nous réfléchissons au rôle du secteur public dans la transition vers une économie à faibles émissions de carbone.

Les travailleurs du secteur public sont directement affectés par la multiplication des phénomènes météorologiques violents. Les employés municipaux, les premiers répondants et les travailleurs de l’énergie doivent réagir à ces événements et réparer les infrastructures essentielles. Les travailleurs de la santé doivent faire face aux impacts croissants des changements climatiques sur la santé.

Les travailleurs du secteur public jouent également un rôle fondamental dans la construction d’une économie faible en émissions. Les travailleurs des énergies propres sont essentiels à la transition vers un avenir sobre en carbone. Nous devons également reconnaître que les travailleurs de l’éducation et des soins sont au cœur d’une économie équitable et prospère, et qu’ils le resteront.

Les membres et les sections locales du SCFP réagissent à la crise climatique de diverses manières. Certaines sections locales trouvent des moyens d’ajouter des clauses écologiques à leur convention collective, d’autres se dotent d’un comité de l’environnement au travail, et d’autres encore collaborent avec l’employeur pour rendre leurs lieux de travail plus écologiques.

Le SCFP national a demandé aux gouvernements et à l’industrie de réduire les gaz à effet de serre et de limiter le réchauffement planétaire à 1,5 °C maximum. Le SCFP est depuis longtemps attaché au principe d’une transition juste, ce qui signifie que les coûts de la transition vers une économie plus durable sont partagés par tous. Les travailleurs les plus touchés devraient être accompagnés dans leur transition par de la formation, des dédommagements, des opportunités d’emploi et d’autres formes de soutien. On devrait soutenir les communautés dans le développement de nouvelles stratégies économiques. Les travailleurs et les communautés doivent participer aux décisions concernant leur avenir.

La campagne « Un million d’emplois verts » du Réseau pour une économie verte (RÉV) fait partie des solutions pour une transition juste. Le SCFP national est membre du RÉV, une coalition de syndicats, de groupes écologiques et d’organisations de justice sociale. Il est partenaire clé de sa campagne de création d’emplois verts, qui montre que le secteur public peut créer de bons emplois qui réduiront nos émissions de gaz à effet de serre en investissant dans les transports en commun, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.