Les concierges, les informaticiens et les employés de maintenance travaillant pour le district scolaire de Langley C.-B., membres du SCFP 1851, ont conclu une entente de principe le 26 juin dernier, après sept séances de négociation. « Notre équipe se préparait depuis le début de l’année », raconte Carey Schafer, vice-présidente du SCFP 1851. « Elle n’a jamais quitté son objectif des yeux au cours des négociations. De plus, nous nous trouvions devant un employeur prêt à nous écouter et à travailler avec nous. » Mme Schafer souligne que les négociations se sont bien déroulées et que les deux parties ont travaillé d’arrache-pied pour parvenir à cette entente de principe. Malgré leurs efforts, on a eu de la difficulté à identifier des utilisations pour la caisse de négociation de la section locale qui profiteraient à tous les membres du SCFP 1851.

L’entente de principe inclut aussi l’accord-cadre provincial approuvé par le Conseil des Présidents des sections locales scolaires en septembre. L’accord actuel arrive à échéance le 30 juin 2019. Une fois ratifiée par les sections locales du SCFP et les conseils scolaires, la convention collective sera en vigueur du 1er juillet 2019 au 30 juin 2022.

Les détails de l’entente de principe ne seront disponibles qu’après sa ratification par toutes les parties, ce qui devrait se faire début juillet.

Le SCFP 1851 représente 220 membres à Langley. Ceux-ci sont les concierges qui assurent la propreté et la sécurité de lieux pour les élèves; les préposés à la maintenance (charpentiers, électriciens, peintres, mécaniciens, opérateurs de CVCA, plombiers, serruriers, ouvriers en couverture et vitriers) qui gardent les bâtiments et les équipements en bon état; les jardiniers qui entretiennent les terrains et leurs équipements; ainsi que les informaticiens qui s’occupent des serveurs, des ordinateurs et des logiciels des écoles de Langley.