Le samedi 27 juin 2020, le SCFP-Î.-P.-É. a tenu son 40e congrès en ligne à l’aide de la plateforme Zoom.

« Lors de ce congrès virtuel d’une journée, nous avons démontré l’engagement du SCFP-Î.-P.-É. géré par les membres à fournir tous les efforts possibles pour maintenir sa démocratie interne. Je suis particulièrement fier de la solidarité manifestée par les délégués lorsqu’ils ont adopté une résolution pour soutenir le mouvement Black Lives Matter et voté en faveur du Conseil autochtone des Maritimes et de l’Atlantique du SCFP », a déclaré Léonard Gallant, président du SCFP-Île-du-Prince-Édouard.

« Ce premier conseil consacré aux membres  autochtones du SCFP qui englobe quatre provinces marque une étape importante pour l’engagement du SCFP à approfondir le mouvement de réconciliation au sein du mouvement syndical », a ajouté Léonard Gallant.

Les 70 délégués ont voté à l’unanimité pour les deux résolutions qui confirment de façon décisive le SCFP-Î.-P.-É. à titre d’allié et de participant aux luttes des personnes autochtones, noires et racisée (Black, Indigenous and People of colour – BIPOC) pour la justice et l’équité.

« Nous irons au-delà de la dénonciation du racisme en s’attaquant aux racines de l’oppression et de la discrimination dans nos lieux de travail et partout », a déclaré Léonard Gallant.

Le congrès a donné au SCFP-Île-du-Prince-Édouard le mandat de participer pleinement à ses activités et de les coordonner avec celles des coalitions, d’autres organismes provinciaux du travail, avec les campagnes et les autres activités d’organisation politique qui visent à promouvoir et défendre les droits des communautés BIPOC.

Les délégués ont débattu sur trois amendements statutaires et sept résolutions, dont quatre étaient axées sur l’importance d’un financement approprié des soins de longue durée pour tous. Mark Hancock, président national du SCFP, et Charles Fleury, secrétaire-trésorier national du SCFP, ont prononcé un discours et félicité le SCFP-Î.-P.-É. pour avoir adopté de fortes résolutions. « J’étais très fier de voir le SCFP-Île-du-Prince-Édouard voter pour des résolutions si claires, audacieuses et nécessaires. Cet appel à la solidarité et à la justice sociale est l’essence même de notre mouvement », a souligné Mark Hancock.

« L’assemblée générale annuelle sur Zoom ne pourra jamais égaler nos congrès en personne habituels, mais dans ces circonstances actuelles extraordinaires, je peux dire que celle-ci a été très percutante », a déclaré Léonard Gallant.

Après le SCFP-N.-B., le SCFP-Î.-P.-É. est maintenant la deuxième division provinciale du SCFP à tenir un congrès annuel virtuel.