Ontario LegislatureAlors que l’Assemblée législative de l’Ontario reprend ses travaux aujourd’hui, la province ne peut pas se permettre de recycler un vieux budget, estime le SCFP-Ontario.

« Les conservateurs de Doug Ford sont fiers de dire qu’ils vont déposer pratiquement le même budget bancal qu’ils avaient présenté avant les élections, et ce, malgré l’explosion de l’inflation et la fermeture de salles d’urgence dans toute la province, déplore Fred Hahn, président du SCFP-Ontario. La situation empire et la population a besoin d’un gouvernement qui adapte son plan de façon réactive et responsable. Si un architecte apprenait que le terrain où il prévoit bâtir une maison est moins stable que prévu, il redessinerait son plan avec des fondations plus solides. »

Alors que l’Assemblée législative de l’Ontario reprend ses travaux aujourd’hui, plusieurs syndicats, dont le SCFP-Ontario, participent à une manifestation à Queen’s Park. Le discours du Trône aura lieu demain et, fait inhabituel, le budget sera ensuite déposé après avoir été initialement présenté en mai, avant les élections provinciales.

« Quand le gouvernement a présenté son budget en mai, nous avons bien vu qu’il coupait dans les services qui nous gardent en santé, sauvent nos vies et assurent le bon fonctionnement de nos communautés, souligne M. Hahn. Le gouvernement prévoit sabrer 2,7 milliards de dollars au cours des trois prochaines années, ce qui veut dire moins d’enseignants, d’infirmières, de préposés dans les hôpitaux, de personnel dans les universités, de professionnels des services sociaux, etc. »

« Ce budget électoral était déjà assez mauvais en mai, mais aujourd’hui, il est encore moins apte à aider les gens à faire face à une inflation galopante et à la crise dans notre réseau public de la santé », estime M. Hahn. Il ne faut pas laisser les conservateurs de Doug Ford ramener ce vieux budget inadapté sans leur demander de rendre des comptes. Ils doivent retourner faire leurs devoirs et s’assurer que leur budget consacre les ressources nécessaires pour établir un plan de recrutement et de rétention dans le réseau de la santé, aider les travailleurs à lutter contre l’inflation avec de meilleurs salaires, des congés de maladie payés permanents, et bien plus encore. »