Le syndicat qui représente la majorité des employés du secteur scolaire du Manitoba demande au gouvernement du Manitoba et aux divisions scolaires de maintenir tous les employés du secteur scolaire sur les listes de paie pendant la pandémie de la COVID-19.

Le ministre de l’Éducation, Kelvin Goertzen, a annoncé aujourd’hui que les écoles du Manitoba seront fermées pour une période indéterminée, et que le personnel de soutien des écoles pourrait être licencié.

« Les aides-enseignants ont encore du travail à faire pour aider nos élèves, et les concierges et gens des métiers doivent encore entretenir nos écoles », a déclaré Abe Araya, président du SCFP-Manitoba, et lui-même concierge d’école. « Nous avons besoin de tout le monde pour aider nos élèves pendant qu’ils poursuivent leur apprentissage à la maison, et les divisions scolaires doivent faire tout leur possible pour garder les aides-enseignants et les employés de soutien au travail pour aider nos jeunes. »

Le ministre a dit aux journalistes que toutes les divisions scolaires ont la responsabilité de trouver une « façon de contribuer » de la part des employés de soutien, et que ce sont elles qui décident de licencier ou non leurs employés.

Le premier ministre Jason Kenney a récemment appliqué des compressions importantes dans le système d’éducation de l’Alberta après avoir fermé des écoles, et a transféré de l’argent hors du système d’éducation pour l’utiliser ailleurs, un geste qui a été largement été qualifié d’imprudent par les éducatrices et éducateurs.

« Les divisions scolaires du Manitoba ont déjà établi le budget alloué à leurs employés pour l’année, et elles devront le réexaminer », a déclaré Abe Araya. « Les divisions scolaires doivent trouver des façons créatives d’aider les aides-enseignants à soutenir les élèves à l’aide d’outils numériques. De plus, les élèves ayant des besoins spéciaux et ceux qui sont confrontés à des obstacles linguistiques ou à des difficultés socio-économiques auront plus que jamais besoin d’aide. »

Les concierges des écoles, les gens des métiers et les employés de bureau peuvent encore travailler en entretenant nos écoles et en les utilisant pour les besoins des élèves et de leurs familles. Les bibliothécaires peuvent toujours offrir des ressources aux enseignants et aux familles.

Les chauffeurs d’autobus scolaires peuvent également livrer du matériel pédagogique, en particulier aux familles qui n’ont peut-être pas accès à Internet.

« Toute réduction du personnel nuira à nos écoles et à l’éducation de nos enfants, surtout maintenant que de nombreux élèves ont de la difficulté à poursuivre leur apprentissage à domicile », a déclaré Abe Araya. « Les élèves, les parents et les enseignants doivent savoir qu’ils ont accès au soutien dont ils ont besoin pour aider les élèves à réussir. »

Le SCFP représente environ 5 000 employés de soutien du secteur scolaire des divisions scolaires du Manitoba, dont des aides-enseignants, des concierges, des employés de soutien, des gens des métiers, des secrétaires, des bibliothécaires, des chauffeurs d’autobus, des mécaniciens, des préposés à l’aide aux élèves internationaux et des préposés aux services de liaison dans les écoles.