LachuteLes 40 cols bleus (personnel régulier, temporaire et étudiant) de la Municipalité de Lachute, dans l’Outaouais, ont une nouvelle convention collective. La dernière était échue depuis le 31 décembre 2019.

D’une durée de cinq ans, celle-ci prévoit des hausses salariales de 2,25 pour cent pour 2020; 2,5 pour 2021; 2,5 pour 2022; 2,5 pour 2023 et 2,25 pour 2024. En ce qui concerne le personnel étudiant, celui-ci sera rémunéré au salaire minimum en plus d’une majoration de 1,50 $ l’heure.

Parmi les autres gains, notons les augmentations d’échelon qui s’appliqueront après 1040 heures de travail au lieu de 2080. De plus, une deuxième période de probation à laquelle toute personne postulant un poste régulier devait se soumettre a été éliminée.

L’employeur et le syndicat se sont également entendus afin de former à l’interne le personnel souhaitant faire carrière à la Ville de Lachute. Cela évitera un possible recours à la sous-traitance.

Les parties ont négocié dans un climat de travail sain et cordial. Celles-ci avaient en main une entente de principe conclue le 24 novembre 2020, mais elles voulaient réviser tous les textes de la convention collective avant de les entériner, ce qui a été fait le 28 avril 2021.

Par la suite, lors de l’assemblée générale qui a eu lieu le 26 mai dernier, 97 pour cent des membres présents ont accepté l’entente de principe. 

« Les négociations se sont déroulées dans le respect. La pandémie a retardé le processus, mais cela nous a quand même permis d’obtenir un bon contrat de travail pour quelques années », a déclaré Stéphane Paré, conseiller syndical du SCFP.