La FTQ traquera les candidats et candidates des différents partis fédéraux lors des élections afin de faire la promotion de quatre enjeux fondamentaux : une assurance médicaments publique et universelle, une économie verte, une véritable justice fiscale et un programme d’assurance emploi efficace.

« Nous avons choisi de cibler ces enjeux, car les partis qui prendront position en faveur de ces derniers amélioreront de façon significative la vie de l’ensemble des citoyens et citoyennes de Trois-Rivières et Berthier−Maskinongé », d’expliquer Denis Bolduc, vice-président de la FTQ et président du SCFP-Québec.

Sur le thème « Le gros bon sens », des centaines de pancartes rappelant ces enjeux seront déployées à partir d’aujourd’hui dans les deux circonscriptions.

« Il faut une assurance médicaments, car c’est le gros bon sens! Le coût des médicaments au Québec est parmi les plus élevés des pays de l’OCDE. Nous demandons que la Loi canadienne sur la santé soit modifiée pour y inclure les médicaments. Le Canada est le seul pays de l’OCDE à avoir un système public de santé qui ne les inclut pas », d’ajouter celui-ci.

« Nous vivons une crise climatique. Nous devons nous y attarder collectivement, pas tout seuls dans notre coin. C’est le gros bon sens! Les géants du Web ne paient pas leur part d’impôts, il faut les taxer équitablement et le programme d’assurance emploi doit être là pour ceux et celles qui en ont besoin. Encore une fois, c’est le gros bon sens! », de conclure Denis Bolduc.

La FTQ a ciblé d’autres circonscriptions également, lesquelles seront dévoilées dans les prochaines semaines.

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) est la plus grande centrale québécoise comptant plus de 600 000 membres.