La section locale 4400 du SCFP, qui représente les travailleurs scolaires de Toronto, remporte l’édition 2017 du concours du Jour de la Terre du SCFP grâce à un projet novateur d’agriculture urbaine.

Ce projet a pris naissance en 2013, au Thistletown Collegiate Institute, une école secondaire du secteur nord-ouest de la ville, sur les berges de la rivière Humber. Il avait pour but d’enseigner aux élèves les pratiques agricoles durables, tout en fournissant à la cafétéria de l’école des aliments nutritifs et d’origine locale. Le programme avait aussi l’avantage de contribuer au maintien des emplois des travailleurs de la cafétéria, membres du SCFP, et d’écarter le spectre de la sous-traitance des services alimentaires.

C’est un concierge du conseil scolaire de Toronto, Stefan Sommer, qui a lancé le projet, qui a été transplanté ensuite dans l’ensemble du territoire torontois. Aujourd’hui, notre confrère Sommer a été libéré à temps plein par la section locale 4400 à titre de spécialiste en projets écologiques.

Au début, le Thistletown Collegiate Institute n’exploitait qu’un seul potager extérieur. Puis, on a ajouté des « tours à jardins verticaux » à l’intérieur de l’école pour faire pousser des aliments hydroponiques à longueur d’année. Ces tours permettent aussi d’enseigner aux élèves les rudiments de la phytologie, ainsi que les effets de l’agriculture sur l’environnement. L’école, en faisant pousser sa propre nourriture, a presque entièrement éliminé les livraisons de produits frais par camion en provenance de l’extérieur de la ville, ce qui lui a permis de réduire de beaucoup l’empreinte écologique de son service d’alimentation.

Notre confrère Sommer décrit ainsi les objectifs du projet : « Nous tentons d’offrir des choix santé aux cafétérias scolaires, pour qu’elles puissent présenter aux acheteurs et aux élèves des choix nutritifs et de qualité. Ainsi, nous entretenons aussi la valeur et la nécessité des travailleurs de cafétéria de la section locale 4400 pour fournir la cafétéria en menus alléchants ; leurs emplois se portent bien et se multiplient. »

Le programme couvre maintenant de nombreux endroits dans la ville. Les écoles ont donc la possibilité de cultiver, de récolter, de cuisiner et de servir leur nourriture sur place. Ces travailleurs du SCFP et les élèves ont ainsi droit à une expérience « de la terre à la table » sans égal, en plein cœur de Toronto.

Les finalistes

La section locale 1000, le Syndicat des travailleurs du secteur énergétique (Power Workers Union) en Ontario, est arrivée en deuxième place au concours du Jour de la Terre de cette année pour ses efforts de promotion de la recherche et du développement dans les véhicules électriques. Récemment, la section locale 1000 a donné de l’argent pour la construction d’un Centre de recherche en logiciels et en informatique à l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario. Elle soutient plus précisément un laboratoire de recherche sur la distribution intelligente d’électricité et des véhicules électriques.