Comme les impacts dévastateurs prévus du budget de fonctionnement proposé par le Conseil scolaire du district de Toronto (TDSB) pour 2019-2020 sont de plus en plus clairs, les travailleurs de l’éducation demandent aux conseillers scolaires de prendre position contre les compressions qui vont nuire aux enfants, aux familles et aux collectivités de la ville.

Les réductions proposées par le TDSB dans le budget publié la semaine dernière ont troublé et consterné les travailleuses et travailleurs de l’éducation de Toronto, qui sont membres du SCFP 4400. Le budget fera l’objet d’un débat, en juin, à une réunion des conseillers scolaires.

« Si les conseillers scolaires du TDSB adoptent ce budget, ils feront des élèves de Toronto les victimes du plan de réduction des coûts de Ford. Les jeunes et leurs familles souffriront de l’annulation de milliers de programmes pour les élèves, de la fermeture de centaines de salles de classe, du déplacement de milliers d’élèves, et de la mise à pied de centaines de travailleuses et travailleurs de l’éducation qui fournissent les services nécessaires aux élèves et aux écoles », a déclaré John Weatherup, président du SCFP 4400.

Selon une analyse du budget proposé par le TDSB par le syndicat, la mise en œuvre des réductions budgétaires du gouvernement provincial va priver des centaines d’enfants ayant des besoins spéciaux d’un soutien direct en classe; va priver les élèves de divers programmes dans des domaines comme les arts, les langues internationales, le patrimoine africain et  l’éducation en plein air; va réduire les heures d’ouverture de la bibliothèque de l’école et réduire les services; va transférer l’administration centrale aux écoles individuelles; et va réduire les normes de propreté et d’hygiène dans les écoles du TDSB.

« Nous avons déjà entendu la fausse promesse du premier ministre Ford qu’il allait éviter toute perte d’emplois chez les travailleurs de première ligne. Mais les conseillers scolaires du TDSB ont un choix : ils peuvent faire ce qu’ils ont déjà fait dans le passé et refuser d’accepter le plan du gouvernement conservateur visant des réductions désastreuses en éducation », a dit John Weatherup.

« D’autre part, l’adoption de ce budget annulera des décennies d’améliorations qui avaient permis des progrès éducatifs pour les élèves, de bons emplois pour les travailleurs, et des avantages pour les communautés de Toronto. »

John Weatherup a affirmé que les membres du SCFP 4400 travailleront avec les parents, les alliés communautaires et d’autres partenaires pour s’assurer que les conseillers scolaires du TDSB défendront l’enseignement public et tout ce qu’il offre aux élèves, aux familles et aux collectivités de Toronto.