Le deuxième mercredi d’avril est la Journée internationale contre l’intimidation, la discrimination, l’homophobie et la transphobie. Joignez-vous aux membres du SCFP de partout au pays : portez du rose pour dénoncer l’intimidation !

Partout au pays et dans le monde, les gens portent du rose pour réclamer la fin du harcèlement sous toutes ses formes, en particulier le harcèlement qui cible des gens pour leur orientation sexuelle, leur identité de genre ou leur expression de genre.

Le harcèlement est un problème grave dans nos lieux de travail, notre syndicat et nos communautés. Ses conséquences sur la santé peuvent être dévastatrices, allant de la dépression et d’autres maladies mentales jusqu’au suicide dans les cas les plus graves. Ses répercussions s’étendent aux témoins, aux amis, à la famille, aux collègues et même à des organisations entières. Le harcèlement nuit à la solidarité entre travailleurs.

C’est pourquoi le mouvement syndical est depuis longtemps à l’avant-garde de la lutte contre le harcèlement, y compris le harcèlement qui cible les lesbiennes, les gays, les personnes bisexuelles, les transgenres, les queers et les personnes bispirituelles ou de toute autre orientation, identité ou expression de genre (LGBTQ2+).

Les membres du SCFP ont ainsi adopté des résolutions sur la négociation et l’intégration de dispositions protégeant l’identité sexuelle et l’expression de genre dans les conventions collectives. Ils ont aussi adopté des résolutions en faveur de l’éducation et de la sensibilisation aux obstacles rencontrés par les personnes LGBTQ2+ à mesure qu’elles vieillissent.

Le 10 avril, prenez position contre l’intimidation. Portez du rose et encouragez les autres à faire de même.

Voici quelques autres suggestions d’action que vous et votre section locale pouvez faire pour aider tout le monde à se sentir en sécurité, bien accueilli et respecté dans nos lieux de travail, lors des négociations, dans nos activités de formation et dans l’action politique.

Informez-vous :

  • Renseignez-vous et éduquez vos membres. Demandez l’organisation des ateliers Combattre l’intimidation au travail et La Fierté au SCFP pour votre section locale ou à la prochaine semaine de formation de votre division. Notre série de cours pour les délégués syndicaux comprend des modules de trois heures intitulés La création de lieux de travail sans harcèlementAgir en tant qu’allié(e) et Représenter les membres de diversité sexuelle et de genre. Pour connaître nos autres formations en matière de droits de la personne, dont notre cours d’une semaine, discutez avec votre conseiller national. Le SCFP prépare un atelier de trois heures sur la diversité des genres dans le but de créer des espaces plus sécuritaires dans nos lieux de travail et dans notre syndicat.
  • Informez-vous sur le harcèlement et la discrimination auxquels nos membres LGBTQ2+ sont confrontés. Consultez la présentation en ligne et la fiche d’information du SCFP, où sont relatées les expériences de trois militants trans qui ont siégé au Comité national du Triangle rose. Consultez également la boîte à outils sur la création d’espaces authentiques préparée par l’organisme The 519.
  • Téléchargez les documents du SCFP sur la lutte contre le harcèlement. Obtenez le guide et le dépliant. Vous y trouverez des conseils judicieux sur l’identification du harcèlement et les mesures à prendre pour y mettre fin.

Organisez :

  • Organisez une activité anti-intimidation dans votre lieu de travail ou participez à une activité communautaire ou scolaire. Les sites Web de la Journée rose et du Centre canadien pour la diversité des genres et de la sexualité proposent des suggestions d’activités.
  • Appuyez d’autres modifications aux politiques provinciales et fédérales sur les droits de la personne afin de fournir une protection explicite contre la discrimination fondée sur l’identité de genre et l’expression de genre.

Négociez :

Travaillons ensemble pour mettre fin à l’intimidation et au harcèlement.