Simple illustration of a hospital building with giant scissors poised to cut it in half« Avec la nouvelle que le gouvernement de Doug Ford élimine 825 emplois dans des établissements de santé, la vraie nature cruelle du budget du gouvernement conservateur et des changements de restructuration appliqués au système de santé se révèle de plus en plus clairement chaque jour », a affirmé Heather Duff, présidente du comité des travailleurs en santé du SCFP-Ontario et employée de première ligne des réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS). 

Les 14 RLISS ont obtenu 41 millions de dollars de moins que les estimations du budget de l’an dernier. « C’est probablement la plus importante élimination d’emplois effectuée par le gouvernement Ford jusqu’à présent. Le gouvernement doit rendre des comptes concernant les répercussions sur l’accès des patients aux soins de santé », a dit Heather Duff. « Ils ne peuvent pas gérer notre province comme leur société privée. Ils doivent être tenus responsables devant la population. Il s’agit de nos services de santé. »

Sur le terrain, dans les lieux de travail des RLISS, la rumeur court que le gouvernement a demandé aux organismes d’éviter de combler les postes vacants. Étant donné l’annonce du gouvernement d’aujourd’hui, selon laquelle 409 postes vacants seront éliminés, nous savons que ce renseignement est vrai. Maintenant, il y a de graves préoccupations sur la ligne de front concernant les postes clés, comme les postes de coordination des soins qui aident les patients et les familles à accéder directement aux soins, qui risquent d’être éliminés.

Dans le passé, le gouvernement conservateur a déclaré que les pertes d’emplois sont causées par l’inefficacité des conseils scolaires ou d’autres employeurs du secteur public. « Mais le gouvernement contrôle directement le nouveau superorganisme de santé (Ontario) qu’il a mis sur pied pour gérer les établissements de santé. Il est donc directement responsable de cette importante perte d’emplois. Leur promesse électorale cynique ne signifie plus rien. Ils ne peuvent plus nous tromper sur cette question », a dit Heather Duff.

« Les dissimulations et secrets de ce gouvernement au sujet de ses restrictions budgétaires sont une stratégie claire », a dit Fred Hahn, président du SCFP-Ontario. On n’a rien dit aux Ontariens ni aux employés de la santé touchés au sujet des emplois éliminés jusqu’à aujourd’hui. C’est inacceptable. Le public a besoin d’un compte rendu complet sur les compressions qui le touchent. Imaginez que vous êtes l’un de ces travailleurs aujourd’hui, et que la première chose qu’on vous dit, c’est que vous perdez votre gagne-pain. Cette décision des conservateurs entraîne la crainte, l’instabilité et le chaos. »