Responsible investment and your pension - CUPE BC pension forumVICTORIA, C.-B. – Les régimes de retraite du secteur public se tournent de plus en plus vers le principe « d’investissement responsable » qui consiste à tenir compte des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans la prise de décision. C’est ce qu’ont appris les participants à un forum sur les retraites qui avait lieu mercredi dans le cadre du congrès du SCFP-C.-B. qui se déroule cette semaine à Victoria.

La table ronde animée par le président du Comité des régimes de retraite du SCFP-C.-B., Frank Lee, se composait des panélistes suivants : Peter Chapman, président de la

Shareholder Association for Research and Education (SHARE); Jennifer Coulson, directrice principale de l’intégration ESG à la société de gestion des placements de la C.-B. (IMC) ; et Judy Payne, directrice générale du régime de retraite municipal de la C.-B. (MPP).

Les attentes de la société envers l’investissement éthique allant croissantes, les pressions externes peuvent faire une bonne différence.

M. Chapman a évoqué l’effondrement du Rana Plaza. Lorsque le géant du commerce de détail Loblaws a appris qu’une caméra avait filmé le logo d’un de ses fournisseurs de vêtements dans les décombres, il s’est joint à une coalition internationale d’entreprises qui s’engagent à construire des ateliers plus sécuritaires au Bangladesh, ainsi qu’à financer un fonds d’aide aux victimes. Loblaws avait beaucoup à perdre.

Selon Mme Payne, le MPP, un signataire des Principes de l’investissement responsable (PIR), croit qu’il est plus efficace, comme stratégie, d’interagir avec les entreprises que de simplement retirer ses investissements.

Mme Coulson a expliqué que l’IMC s’intéresse, dans le cadre de son approche de l’investissement, aux enjeux les plus pertinents à une entreprise donnée. « Nos chiffres démontrent que nous sommes très critiques et que nous tenons compte de tout », a-t-elle dit.