Alors que les négociations se poursuivent, écrivains, usagers et autres bibliophiles participent à un « marathon de lecture  » organisé par le SCFP 4948 à la Bibliothèque de consultation de Toronto.

La pluie n’a pas réussi à ruiner le « marathon de lecture » organisé, devant la Bibliothèque de consultation de Toronto, par les travailleurs qui font des bibliothèques publiques torontoises l’un des services municipaux les plus populaires de la ville.

Usagers et sympathisants se sont joints aux organisateurs de cet événement, les membres de la section locale 4948 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP 4948). Les auteurs torontois Anne Dublin et Hugh Spencer y participaient également ; ils y ont lu des extraits de leurs derniers romans.

« Nous sommes ravis que des auteurs de la trempe d’Anne et de Hugh nous témoignent leur appui ainsi », lance la présidente du SCFP 4948, Maureen O’Reilly.

« C’est toujours gratifiant, ajoute-t-elle, de constater tout le dévouement que le milieu littéraire torontois témoigne envers la bibliothèque publique de Toronto et les employés qui en font une institution si chérie par la population. »

Auteur de romans pour adolescents, Anne Dublin a lu quelques passages de 44 Hours or Strike!, son plus récent ouvrage qui raconte l’histoire de deux sœurs pendant la grève des couturières torontoises de 1931. L’auteur de science-fiction Hugh Spencer, mis en nomination pour un prix Aurora (les prix de science-fiction canadienne), a lu plusieurs pages de son tout nouveau livre Extreme Dentistry.

« La précarité d’emploi est en croissance dans l’ensemble de la grande région de Toronto, précise Mme O’Reilly, mais sa prévalence à la bibliothèque est alarmante depuis quelque temps déjà. »

Les négociations entre le SCFP 4948 et le conseil de la Bibliothèque publique de Toronto devraient reprendre cette semaine. La section locale s’affaire à planifier d’autres activités.

Pour en savoir plus, contactez :

Katrina Miller, 647-272-5024

Kevin Wilson, Communications du SCFP, 416-821-6641