Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Les défenseurs de l’égalité avaient toutes les raisons d’être fiers des délégués présents au congrès national du SCFP. Ces derniers ont en effet voté en faveur de la création du Prix Ed-Blackman pour les travailleurs de couleur. Le prix rend hommage aux militants qui veulent mettre fin au racisme, promouvoir la diversité et faire progresser l’égalité et la justice sociale pour toutes les personnes racisées. Ed Blackman, ancien président de la section locale 500 du SCFP et ancien vice-président général au Conseil exécutif national, était un syndicaliste engagé et a été l’un des membres fondateurs du Comité national arc-en-ciel du SCFP.

Autre moment de fierté, Susan Shiner, membre de la section locale 3017 du SCFP, a été parmi les cinq femmes qui ont reçu cette année les Prix du Gouverneur général en commémoration de l’affaire « personne ». La consoeur Shiner est une militante de longue date pour les droits des femmes au syndicat, au NPD et dans sa communauté de Terre-Neuve-et-Labrador.

Les membres du personnel du Service de l’égalité ont dressé les profils démographiques des membres du SCFP qui sont mal payés. Ils ont ainsi accru la sensibilisation aux problèmes de la précarité d’emploi et des groupes en quête d’égalité. Ces profils s’inscrivent dans un projet d’étude plus large sur les effets du travail précaire pour les femmes, en particulier celles qui sont marginalisées, comme les femmes racisées, autochtones, handicapées et LGBTTI.

Le SCFP a aussi poursuivi sa campagne Solidaires et capables sur les droits dont bénéficient les personnes handicapées dans le cadre de leur travail. La Direction du développement syndical a aussi mis à l’essai son nouvel atelier sur l’obligation d’accommodement destiné aux membres.