HUNTSVILLEONT. – Aujourd’hui, le Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario (CSHO-SCFP) a résolu à l’unanimité d’exhorter l’hôpital Peterborough Regional Health Centre (PRHC) à cesser l’exploitation du personnel de son service alimentaire de détail en poussant l’entrepreneur qu’il a embauché à signer une convention collective qui reflète la nature hospitalière du travail de ces employés.

Lorsqu’il a déménagé dans ses nouvelles installations, le PRHC a sous-traité ses activités alimentaires de détail. Les employés du service de détail gagnent 11 $ l’heure de moins que leurs collègues du service alimentaire hospitalier. En outre, ils n’ont ni régime de retraite, ni congés de maladie, ni horaire de travail garanti. Leurs avantages sociaux sont minimes.

« L’ex-directeur général du PRHC a touché 479 000 $ l’an dernier, bien qu’il ait quitté l’établissement en novembre 2014, rappelle le président du CSHO-SCFP, Michael Hurley. Cette générosité jure avec la situation du personnel alimentaire de détail. L’hôpital a la responsabilité de s’assurer que ses sous-traitants n’exploitent pas les femmes qu’ils embauchent. »

« Nous sommes décidés à ramener éventuellement le salaire et les conditions de travail de ces personnes au même niveau que le personnel alimentaire hospitalier, explique la présidente de la section locale 1943 du SCFP, Laurie Hatton. Nous espérons que la résolution de soutien adoptée aujourd’hui redonnera confiance à ces travailleurs. »

Ladite résolution réclame :

  1. une campagne de pression croissante sur le PRHC, incluant de la publicité et des manifestations, pour encourager l’hôpital à pousser son entrepreneur à conclure une convention collective adéquate ;

  2. la mobilisation du personnel hospitalier à l’échelle ontarienne pour gonfler les piquets d’information et de grève de ces syndiqués afin de les aider à décrocher une convention collective décente ;

  3. s’il y a grève, l’instauration d’un programme « parrainez un gréviste » où les sections locales couvriront les pertes salariales d’un gréviste pour toute la durée de la grève.

Pour en savoir plus, contactez :

Michael Hurley

Président du CSHO
 416-884-0770

Laurie Hatton

Présidente de la section locale 1943 du SCFP
 705-933-6629

Stella Yeadon

Service des communications du SCFP
 416-559-9300