Trois membres de notre syndicat ont perdu la vie au travail en février.

Dellis Partridge, un membre de la section locale 4946 âgé de 60 ans, est décédé durant son premier quart de travail comme chauffeur d’autobus pour la commission scolaire Peace River. L’autobus qu’il conduisait est entré en collision avec un semi-remorque près de Grimshaw, en Alberta. Les quatorze élèves à bord de l’autobus ont été blessés, tout comme le camionneur, mais on ne déplore aucun autre décès.

Harl Hawley, un membre de la section locale 30 travaillant à l’entretien des piscines municipales d’Edmonton, est mort subitement alors qu’il œuvrait au centre récréatif Grand Trunk. La cause du décès n’a pas encore été déterminée.

Alain Bissonnette, un membre de la section locale 503 qui travaillait comme technicien en système de chauffage, de ventilation et de climatisation pour la Ville d’Ottawa, est décédé au foyer de soins de longue durée Peter-D.-Clark. Il était âgé de 40 ans. Le ministère du Travail de l’Ontario poursuit son enquête pour déterminer la cause du décès. Le ministère a toutefois ordonné que des cages de protection et des rampes soient installées sur les échelles fixes de l’établissement.

« Nous offrons nos plus sincères condoléances aux familles. Ces tristes incidents nous rappellent que malheureusement, on ne peut tenir pour acquis que l’on va rentrer chez soi sain et sauf après une journée de travail. Nous devons donc redoubler d’efforts afin de protéger nos membres et tous les travailleurs », a déclaré le président national du SCFP, Paul Moist.

Le secrétaire trésorier national du SCFP, Charles Fleury, a aussi offert ses sympathies. « Nos pensées accompagnent les familles de ces travailleurs, ainsi que leurs amis et collègues. Ce mois-ci a été très difficile pour plusieurs de nos sections locales », a souligné Charles Fleury.