Aller au contenu principal

Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Stephen Harper a décidé d’intensifier son assaut contre les travailleurs. Au Sénat, les Conservateurs ont récemment ressuscité deux projets de loi antisyndicaux. Les projets de loi C-377 et C-525 ont survécu à leur passage à la Chambre des communes; ils semblent partis pour devenir loi en 2015.

Le projet de loi C-377 cherche à contraindre les syndicats – et personne d’autre – à divulguer tous leurs renseignements financiers aux employeurs et à la population. Le Sénat s’est déjà penché une fois sur C-377, mais ce projet de loi était tellement truffé de problèmes qu’il a dû subir des modifications majeures. La version revue de C-377 a été retournée à la Chambre des communes, mais Harper a prorogé les travaux de celle-ci. Cette version est donc morte au feuilleton avant que la Chambre puisse en débattre. À sa place, les Conservateurs au Sénat ont réintroduit le projet de loi original, vicié, qu’ils avaient pourtant déjà rejeté. Aussi bien dire que Stephen Harper essaie de faire adopter de force un projet de loi dont plusieurs de ses propres sénateurs n’ont pas voulu. Notre fiche d’information sur le projet de loi C-377 analyse en profondeur le texte original du projet de loi et les raisons de le bloquer. Les débats au Sénat sur C-377 ont commencé cette semaine; ils devraient se prolonger jusqu’à la semaine prochaine.

Le projet de loi C-525 est tout aussi dangereux. En plus de compliquer la procédure de syndicalisation des travailleurs, il simplifie la procédure de désaccréditation des syndicats. Comme C-377, la version originale de C-525 était si problématique que les Conservateurs eux-mêmes ont dû l’amender pendant son étude à la Chambre des communes. Cette semaine, le Sénat débat aussi de la version amendée de ce projet de loi. Nous vous tiendrons au courant des développements dans ce dossier. Pour plus d’information, consultez notre fiche d’information sur le projet de loi C-525.

Puisque ces projets de loi sont à l’étude au Sénat, nous demandons aux membres du SCFP de bien vouloir agir tout de suite : dites aux sénateurs conservateurs que vous n’appuyez pas cet assaut contre les travailleurs.

Nos pages médias sociaux

S’abonner aux publications du SCFP