Logo du SCFP

Le 15 mars, faites de votre collectivité une zone sans eau embouteillée

le 7 février 2012 12 h 11
 
Le 15 mars, faites de votre collectivité une zone sans eau embouteillée. Allez à: www.backthetap.ca

Partout au pays, les gens se préparent à porter un toast à la valeur de l’eau du robinet en organisant des activités pour éliminer l’eau en bouteille.

Le 15 mars, Journée sans eau embouteillée, les membres du SCFP et leurs alliés s’organiseront dans leurs collectivités pour contrer la vente et la distribution d’eau embouteillée dans les espaces et institutions publics. Les campus et les municipalités sont deux cibles privilégiées, mais tout lieu de travail ou institution peut dire oui au robinet et non à l’eau embouteillée.


Le SCFP est membre de la « Coalition Oui au Robinet », qui fait la promotion de la Journée. La coalition comprend aussi la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants, le Conseil des Canadiens, l’Institut Polaris et la Coalition Sierra Youth.

Votre section locale peut participer en allant à www.backthetap.ca (Vive le robinet), où l’on peut trouver des documents d’information, des outils et des renseignements sur les activités qui s’organisent partout au pays. Et vérifiez souvent le site d’ici au 15 mars pour être au courant des dernières nouvelles et trouver de nouveaux articles.

Un nombre grandissant de campus et de municipalités du Canada ne consomment plus d’eau embouteillée pour mieux défendre l’environnement et nos systèmes d’eau publics.

Dire oui au robinet, c’est bon pour l’environnement et bon pour l’économie!

  • L’industrie de la fabrication et du transport de l’eau en bouteille exige beaucoup de ressources et pollue, ce qui contribue aux changements climatiques.
     
  • L’eau embouteillée coûte des milliers de fois plus cher que l’eau du robinet – même si, dans de nombreux cas, les entreprises ne font rien de plus que de remettre de l’eau municipale traitée dans de nouveaux emballages.
     
  • L’eau de la meilleure qualité et la plus abordable qui soit sort directement de nos robinets.


En disant oui au robinet, nous résistons au baratin de l’industrie de l’eau embouteillée qui veut nous faire croire que son produit est plus salubre ou mieux réglementé que l’eau qui sort du robinet dans nos municipalités.

Nous nous opposons aussi fortement à la privatisation, et ce à un moment critique pour l’infrastructure de l’eau des villes et villages du Canada. En effet, les municipalités sont constamment à court d’argent, car elles doivent fournir un large éventail de services et d’infrastructures à des populations grandissantes. Les systèmes d’eaux potables et usées doivent être mis à niveau, agrandis ou reconstruits.

En même temps, le gouvernement conservateur oblige les municipalités à se tourner vers la privatisation par l’entremise des PPP si elles veulent obtenir un financement pour leur infrastructure. Les membres du SCFP peuvent aider à renforcer l’appui aux systèmes d’eau publics en montrant leur préférence pour l’eau potable publique.

Vous comptez dire oui au robinet chez vous, au travail ou dans la collectivité?

Dites-nous ce que vous planifiez, et nous passerons le mot. Et n’oubliez pas...chaque journée est une journée sans eau embouteillée!