1. Les travailleurs communiquent avec le syndicat et rencontrent un organisateur syndical.
  2. Les travailleurs signent des cartes de demande d’adhésion au syndicat, autorisant ainsi le syndicat à les représenter dans les négociations avec leur employeur. La loi du travail fédérale exige que le SCFP perçoive 5 $ de chaque travailleur à la signature d’une carte de membre.
  3. Si au moins 35 % des travailleurs signent des cartes de membres, le Conseil canadien des relations industrielles tient un vote pour savoir si les travailleurs veulent un syndicat.

    *Si plus de 50 % des travailleurs signent des cartes de membres, le CCRI peut accréditer le syndicat sans tenir de vote. Allez à l’étape 5.

    Dans certains cas, le CCRI tiendra un vote lorsque plus de 50 % des travailleurs signent une carte. Allez à l’étape 4.
       
  4. Le CCRI tient un vote secret. Toute personne qui fait partie de l’unité de négociation que le syndicat souhaite représenter peut voter. Si la majorité (50 %+1) des travailleurs qui votent sont en faveur de la syndicalisation, le syndicat est accrédité.
  5. Le syndicat envoie un avis à l’employeur pour commencer à négocier la première convention collective.

Le processus d’accréditation d’une section locale est confidentiel. Les employeurs n’ont pas le droit de savoir qui a signé des cartes.  Les votes ont lieu par scrutin secret.

Devenez membre du SCFP aujourd’hui 
Communiquez avec : Federalorganizer@cupe.ca