Logo du SCFP

Soutenez les familles des travailleurs tués ou blessés dans un terrible accident

le 9 février 2012 2 h 33
 
Soutenez les familles des travailleurs tués ou blessés dans un terrible accident

Le SCFP se joint à la FTO et à d’autres organisations syndicales pour lancer un appel de dons. L’objectif est d’aider les familles des travailleurs migrants tués dans un terrible accident de la route qui a fait 11 morts et trois blessés graves.

Les Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce (TUAC) et l’Alliance des travailleurs agricoles (ATA) ont mis sur pied un Fonds de soutien aux familles de travailleurs migrants afin de venir en aide aux familles de ces travailleurs.

Sur le site tuac.ca/familysupportfund, vous pouvez faire votre don par PayPal ou par virement bancaire.

Dix travailleurs agricoles migrants ont été tués lorsque la fourgonnette qui les ramenait de leur lieu de travail a été frappée par un camion circulant en sens inverse. Le conducteur du camion a également péri. La collision s’est produite à quelques centaines de mètres de la ferme avicole où avaient œuvré ces travailleurs.

Le président national du SCFP, Paul Moist, a exprimé ses condoléances aux familles des victimes. Il demande aussi aux membres du SCFP de leur venir en aide : « Nos pensées accompagnent les familles. C’est une terrible tragédie. J’invite les membres du SCFP à envisager de faire un don pour les aider. »

Le SCFP a versé 2 000 $ au fonds de soutien.

M. Moist a également souligné qu’il faut assurer aux travailleurs migrants les mêmes protections légales auxquelles ont droit les autres travailleurs au Canada : « Les travailleurs agricoles migrants n’ont pas accès aux protections les plus fondamentales en matière de santé-sécurité. Dans bien des cas, ils n’ont pas accès à une information fiable, en raison de la barrière linguistique. Le système n’est pas conçu pour eux. C’est épouvantable. Il faut faire quelque chose contre ce racisme systémique. »

On mentionne déjà la fatigue, l’état de la fourgonnette et l’absence de permis de conduire en bonne et due forme comme facteurs possibles de l’accident.

La division santé-sécurité du SCFP lira attentivement les rapports qui sortiront de cette enquête.