À Winnipeg, les travailleurs des soins de longue durée membres des sections locales 2719 et 3729 du SCFP sont passés à l’action en octobre pour obtenir de meilleurs niveaux de dotation en personnel dans les établissements de soins de longue durée. Ils ont organisé des piquets d’information, ont manifesté devant l’Assemblée législative du Manitoba en compagnie d’autres syndicats et ont rencontré le ministre provincial de la Santé. En signe de solidarité, les membres du SCFP se sont aussi rendus sur les piquets de grève que les travailleurs des soins de longue durée représentés par les Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce ont érigés en septembre.

Le SCFP-Saskatchewan a organisé des barbecues communautaires cet été pour attirer l’attention sur le coût élevé, pour les communautés, les patients et les résidents, de la privatisation des services de blanchisserie dans les hôpitaux. Des résidents, des alliés de la communauté et d’autres syndicats de Moose Jaw, Prince Albert, Weyburn et Yorkton qui ont participé à ces barbecues ont écouté avec intérêt les travailleurs des blanchisseries parler des services qu’ils fournissent.

Le 20 novembre, à l’occasion de la Journée nationale de l’enfant, les travailleurs des services sociaux membres du SCFP se sont réunis à Toronto pour protester contre les compressions dans les programmes et services destinés aux enfants. Les membres ont fait part de leur expérience respective avec les enfants et, ce faisant, illustré le bien fondé de leur campagne en faveur d’un meilleur financement des programmes. À l’Assemblée législative de l’Ontario, ils ont distribué les rubans bleus de la Journée nationale de l’enfant, en plus de faire du lobbying auprès des députés. La motion de la députée Cindy Forster invitant les députés à porter les rubans bleus a été adoptée à l’unanimité.

Le Conseil des syndicats d’hôpitaux du Nouveau-Brunswick (section locale 1252 du SCFP) a lancé une grande campagne d’opposition aux compressions budgétaires imposées par le gouvernement. Les services de blanchisserie ont déjà été frappés, quatre hôpitaux ayant fermé le leur pour envoyer le linge vers d’autres établissements. Avec tout le linge sale qui s’accumule, le SCFP attire l’attention sur le problème et organise des assemblées publiques pour résister à d’autres compressions.

Les cols bleus de Montréal ont fait le lien entre la sous-traitance et la corruption dans leur campagne Nettoyons Montréal. Les membres de la section locale 301 du SCFP ont profité des élections municipales pour mettre en valeur le savoir-faire interne. Ils ont souligné que le rapatriement du travail à l’interne favoriserait la transparence et l’efficacité, en plus de diminuer les coûts. Les travailleurs de la santé et des services sociaux du Québec ont lancé la deuxième phase d’une importante campagne sur les héros méconnus de ce secteur. Le Conseil provincial des affaires sociales du SCFP a créé le mot « périsoignant » pour décrire les milliers de travailleurs essentiels à la santé et au bien-être des personnes qui comptent sur le réseau public de la santé et des services sociaux. Le Conseil a diffusé une grande campagne publicitaire télévisuelle en février.

Une coalition de travailleurs de première ligne des conseils scolaires de l’Alberta a profité de l’ouverture de la session parlementaire à l’automne pour dénoncer les compressions systématiques dans le secteur de l’éducation. Les membres du SCFP et d’Unifor ont fait valoir que les compressionsentravent la capacité des écoles à assurer des milieux d’apprentissage sécuritaires et productifs pour les élèves du secteur primaire et secondaire de l’Alberta. La porte-parole du NPD en matière d’éducation, Deron Bilous, a participé à l’activité Kids not Cuts (Les enfants, pas les compressions) organisée par le SCFP.