Logo du SCFP

Un sondage révèle un appui solide à une hausse des redevances et du salaire minimum en Saskatchewan

le 5 janvier 2011 2 h 29
 


REGINA, Sask.– La majorité des résidents de la Saskatchewan veulent que le gouvernement provincial augmente les redevances versées pour nos ressources naturelles et hausse le salaire minimum afin qu’un plus grand nombre de personnes profitent de la prospérité économique, selon un nouveau sondage de ViewPoints Research.

Le sondage, commandité par le SCFP-Saskatchewan, a joint 602 résidents de toute la province du 6 au 16 décembre  2010. Sa marge d’erreur est de plus ou moins 4 pour cent.

Selon le sondage, quatre répondants sur cinq (79,1 pour cent) croient que les entreprises de ressources devraient verser des redevances plus élevées s’ils transfèrent des emplois du siège social à l’extérieur de la province, tandis que 66,9 pour cent croient que la province devrait hausser les redevances sur la potasse, le pétrole et d’autres ressources naturelles, afin que les citoyens de la Saskatchewan en profitent plus.

« Le sondage démontre que la majorité des résidents croient que les entreprises de ressources doivent contribuer davantage à l’économie de la Saskatchewan », affirme Tom Graham, président du SCFP-Saskatchewan, qui ajoute qu’il y a peu d’appui public pour les immenses baisses d’impôts accordées à ces sociétés extrêmement rentables.

Tom Graham donne l’exemple de la Ville de  Regina, qui a décidé, en décembre 2010, d’accorder à la Mosaic Potash Corporation un allégement fiscal de 1,6 million de dollars sur cinq ans. « Existe-t-il quelqu’un sur cette terre qui croit qu’il s’agit d’une utilisation intelligente de l’argent des contribuables? »

« Toutefois, ajoute-t-il, le sondage montre qu’un pourcentage élevé de répondants croient qu’il faut aider les personnes à faible revenu. » Par exemple, 71,9 pour cent des personnes interrogées veulent que le gouvernement hausse le salaire minimum, bloqué à 9,25 $ l’heure depuis deux ans.

Pour Tom Graham, le gouvernement doit aussi respecter la promesse faite en 2007 sur l’indexation du salaire minimum au coût de la vie.  « Nous n’avons pas besoin d’autres études.  Nous avons besoin d’un engagement à passer à l’action afin que 2011 soit un petit peu plus ‘riche’ pour tout le monde. »


Pour en savoir plus, communiquez avec :

Tom Graham
Tél. : 306-229-8171


Article connexe : Un sondage révèle que les résidents de la Saskatchewan veulent des solutions publiques au problème des listes d’attente en santé

Téléchargez le sondage mené par ViewPoints Research (en anglais)
(15 kB)